10 juillet 1934 : Erich Mühsam est assassiné par les nazis

4980 visites

Erich Mühsam est un des écrivains anarchistes parmi les plus mal connus, assassiné dans le camp de concentration d’Oranienburg le 10 juillet 1934.

JPEG - 7.1 ko

Triste paradoxe pour Erich Mühsam, ASSassiné le 10 juillet 1934 dans le camp de concentration d’Oranienburg, que d’être à la fois l’écrivain anarchiste le plus mal connu et l’un des plus controversés ! Le plus mal connu, car son œuvre n’a fait l’objet d’aucune étude véritable en France. Même dans les milieux germanistes, on se contente d’évoquer ses liens avec des auteurs expressionnistes et c’est tout. Un des plus controversés dans le mouvement anarchiste car ses multiples erreurs (reconnues à chaque fois pourtant) n’ont pas manqué de susciter la méfiance, voire l’hostilité, envers un militant qui a fini par apparaître comme une sorte de crypto-communiste.

Yves B. (Soleil Noir)

.

JPEG - 272 ko

« La conclusion de la théorie anarchiste est en effet qu’il n’y a pas d’ordre sans liberté et que l’Etat et le centralisme, l’autorité et le pouvoir sont incompatibles non seulement avec la liberté, mais également avec tout ordre véritable dans une société vivante. »

Retrouvez Erich Mühsam dans Éphéméride anarchiste.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>La tuerie d’immigrés italiens à Aigues-Mortes le 19 août 1893

« Ritals en eaux mortes » bande dessinée d’OLT (qui participe à l’Éphéméride anarchiste). Les travers racistes ne sont pas d’aujourd’hui. Les politicards xénophobes de tout bord devraient s’informer sur les évènements racistes occultés de notre histoire qui risquent vite de se transformer en tragédies...

>Autriche 1918-1938 : des Conseils à l’Anschluss

Ou comment la social-démocratie n’a pas stoppé le fascisme. Dans l’entre-deux guerres, l’Autriche est le seul pays où la Social-démocratie avait des armes pour s’opposer à l’extrême-droite. Elle aura été plus habile pour briser le mouvement...

› Tous les articles "Mémoire"