Émeutes d’Armentières en 1903 : « le tarif ou la mort ! »

3324 visites
5 compléments

Le 30 septembre 1903, six mille tisseurs en grève envahissent les magasins d’Armentières (59) et jettent dans la rue les marchandises qu’ils ont fabriquées, pour détruire le bénéfice du patron. Les grandes surfaces n’ont qu’à bien se tenir. Il est aujourd’hui courant de parler des grévistes preneurs d’otages. User du droit de grève serait donc du terrorisme... Comment qualifier alors les ouvriers d’Armentières qui, en 1903, face à un patronat refusant toute négociation, furent acculés à l’émeute ...

Les émeutes d’Armentières

« Le Tarif ou la mort ! »

PNG - 789.2 ko
A Armentières, importante citée ouvrière, le mécontentement des tisseurs était grand, leur salaire était de 1 fr 50 par jour. Le patronat refusa de les augmenter.
PNG - 1.1 Mo
Par un référendum, la grève fut décidée. Pour prévenir des troubles, l’Etat de siège fut proclamé. Il y avait autant de soldats que de grévistes.
PNG - 1 Mo
6 000 ouvriers manifestèrent dans les rues. Pour repousser le flot des manifestants qui criait Vive la Révolution ! Le tarif ou la mort !, menaçant d’envahir l’Hôtel de ville, la cavalerie et les fantassins, baïonnette au canon, les attaquèrent avec brutalité.
PNG - 2 Mo
Les magasins furent envahis par les grévistes, les marchandises fabriquées par eux furent jetées dans la rue. C’était l’ouvrier voulant supprimer la production de son travail et que son instinct poussait à détruire pour détruire le bénéfice du patron que son labeur avait créé, Victor Griffuelhes (Secrétaire général de la CGT de 1902 à 1909).
PNG - 418.2 ko
C’est par le déploiement formidable de la force militaire, mise au service du patronat, que les grévistes d’Armentières furent vaincus après 46 jours d’action. Mais cette année les ouvriers tisseurs secouèrent leur apathie, selon le mot de Griffuelhes, et fondèrent la solidarité ouvrière au sein de l’industrie textile sur l’ensemble de la région lilloise.
Texte & Dessin : OLT

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info