Ne survivons plus comme des esclaves !

472 visites

Nous ne voulons plus survivre dans le stress, la culpabilité, l’angoisse, la souffrance et la misère mais vivre dignement et pleinement. Nous ne sommes pas à vendre sur le marché aux esclaves, et refusons l’asservissement à un travail aliéné avilissant. Notre activité doit être libérée de l’emprise des exploiteurs. Nous voulons l’égalité par le partage des richesses et la répartition du temps de travail.[...]

JPEG - 47.8 ko

[...]Sans emploi, intermittents, nous ne sommes pas des marchandises sur le marché truqué de l’emploi précaire, nous ne sommes pas les « en trop » du système, nous sommes la solidarité réinventée, la cohésion sociale en marche vers son devenir à reconstruire.

Réinventons la vie sociale dans la liberté, l’égalité, la solidarité. Nous sommes le monde de la vie retrouvée dans son devenir.

Debout tous les sans emploi de la vie !
Désirons tout et n’attendons rien !

COLLECTIF FEIGNASSE

Exclus, chômeurs invisibles, précaires, intermittents, manifestons notre révolte mardi 18 mars 11h Bourse du Travail à St-Etienne.
Tout est à nous, nous sommes partout.[...]

La suite à lire sur : http://collectif-feignasse.over-blog.com

mardi 18 mars 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>C’est la catastrophe !

Le catastrophisme est une idéologie basée sur le fait qu’un terrible futur nous est promis si nous n’adaptons pas notre mode de vie actuel. Ce texte se propose d’en faire une critique.

>Maurice Kriegel-Valrimont, jusqu’au bout l’esprit de rébellion

Le mercredi 2 août 2006, le grand résistant français Maurice Kriegel Valrimont s’est éteint à Paris à l’âge de 92 ans. Toute sa vie, il a voulu changer le monde, avec succès assez souvent. À Lyon, Maurice prend le nom de Valrimont, et réussi, avec d’autres, à organiser l’unité des mouvements de résistance...

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"