Militarisme / Armements

A lire sur d’autres sites Médias

[Mexique] Le Barrio Antiguo est un caprice

Aujourd’hui, le livre « Monterrey entre la guerra, cronicas desde el Barrio antiguo » parait dans le nord est du Mexique. Il s’agit d’une compilation d’articles du journal indépendant El Barrio Antiguo retraçant l’époque d’une ville -Monterrey- séquestrée par la barbarie à partir de 2006. Des jeunes, des journalistes, des écrivains, des analystes, des chercheurs et des activistes y racontent comment les habitants résistent.
El Barrio Antiguo est un hymne à la parole, un espoir face à la barbarie. La chronique est mise au service de la communauté et non du pouvoir. Trois capricieux continuent ce projet incroyable sans aucunes subventions, sur internet et satisfont chaque semaine plus de 20 000 lecteurs.

A lire sur d’autres sites Militarisme / Armements

Histoire, technique et business des armes dites « non létales »

La question du Flash-ball revient en ce moment à la une de l’actualité avec la police municipale de Lyon notamment la GOM qui possède déjà 15 Flash-ball, sera en grève lundi pour obtenir des armes de poing et les Républicains de Villeurbanne qui poussent toute les semaines cette question au conseil municipale.
Dans ce contexte il nous semble urgent de revenir plus largement sur la question des armes dite non létales, c’est pourquoi nous vous proposons une enquête — historique, technique et géographique — sur les armes à létalité réduite, c’est-à-dire toutes les armes de la police censées ne pas tuer, publié par nos camarade de Reims Médias Libres.

Brèves Militarisme / Armements

A Villeurbanne, les flics municipaux équipés de TAZER

Ils avaient demandé des armes à feu, que la municipalité leur a refusées, car « un policier municipal n’est pas là pour le maintien de l’ordre », mais les flics municipaux de Villeurbanne se verront quand même dotés de TAZER, soi-disant pour assurer « leur défense ».
Une arme dite non létale, qui dans la réalité l’est régulièrement (létale), pour la « défense » d’agents dont le rôle est majoritairement de dresser des PV de stationnement et des amendes pour tapage nocturne, merci la mairie de Villeurbanne !
La (...)

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

[Marseille] Une brigade d’Ayotzinapa, Mexique, parcourt l’Europe pour exiger la présentation en vie des 43 étudiants disparus.

Le 26 septembre dernier, au Mexique, une atroce répression frappait les étudiants de l’école normale rurale d’Ayotzinapa. 7 personnes sont mortes –dont 4 étudiants, le corps d’un étudiant était retrouvé écorché.
Sept mois plus tard, 42 d’entre eux restent introuvables.
Une délégation composée d’un étudiant survivant au massacre, d’un père d’un étudiant disparu et d’un défenseur des DDHH parcourt l’Europe pour demander que justice soit faite.
La brigade passe le 11 mai a Marseille.

Analyse et réflexion Résistances et solidarités internationales

A six mois du massacre par la police et la disparition forcée des étudiants mexicains

Communiqué du réseau européen pour Ayotzinapa
A six mois du massacre commis par la police à Iguala et la disparition forcée des 43 étudiants de l’école normale rurale d’Ayotzinapa, Mexique.
26 Mars 2015
Lire aussi Rencontre au USA avec « Caravana43 », les proches des 43 étudiants disparus d’Ayotzinapa

Analyse et réflexion Capitalisme / Consumérisme

« Manifestation offensive » du 29 novembre : constat mitigé

Ce samedi 29 novembre, l’atmosphère des rues lyonnaises avait quelque chose d’inattendu : ce qui sautait fatalement à la gueule, ce n’était ni la « violence » de la manifestation, ni le nombre de flics déployés et la paralysie de la circulation automobile. C’était l’écart entre la parole et les gestes. Personne n’a respecté ce qu’il avait dit. Aucune des trois forces antagonistes qui voulait s’imposer dans la rue ce jour-là n’a pu accomplir ce dont elle s’était vanté. Toutes ont été curieusement défaites. Identitaires, flics, manifestant-es antifascistes : tout le monde s’est retrouvé un peu dépassé. En deçà de la situation.

Infos locales Mémoire

La boucherie de 14-18 : le creuset des totalitarismes

Débat à la librairie La Gryffe mardi 11 Novembre, organisé dans le cadre du festival libertaire « Novembre, on s’installe partout », et animé par l’Organisation Communiste Libertaire-Lyon avec un des coordonnateurs du Hors Série « 14-18 » du journal Courant Alternatif.

Brèves Militarisme / Armements

Quelle connerie la guerre ! Weekend vidéo en liberté 11 et 12 octobre à CUISERY (Bresse-sud)

Pour la deuxième année, le Groupe Vidéo en Liberté et la librairie des Chats noirs de Cuisery organisent un weekend vidéo les 11 et 12 octobre 2014 sur le thème des mutins et fusillés pour l’exemple de la guerre de 14-18 (films - conférences - débats - lectures) Cela se passe à la Maison du temps libre 71290 CUISERY (Bresse du sud)

Analyse et réflexion Résistances et solidarités internationales

Pour une France dreyfusarde et arabophone

Article d’analyse sur la situation en Palestine et les réactions de la France notamment dans la presse.
Avec l’appui de la presse française, notre pays est en train en ce moment de défaire ce que les grands journaux de la troisième république avaient finalement réussi à faire à l’issue d’un combat acharné entre dreyfusards et antifreyfusards : la montée en puissance du concept républicain de fraternité avec une véritable éthique consistant à ne pas étiqueter les individus en fonction de leurs appartenance religieuse ou culturelle. Encore moins de les punir pour cela. Tant bien que mal, le concept est resté intègre malgré les dérapages de l’histoire. Qu’en est il aujourd’hui à l’aune de notre réaction de français vis à vis des massacres de Gaza ?

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Déclaration de désertion d’un jeune israélien

Udi Segal, jeune israélien de 19 ans, devait démarrer son service militaire le lundi 28 juillet 2014. Malgré la loi l’obligeant, comme la plupart des israéliens juifs de son age, à rejoindre l’armée après le lycée, Udi a refusé. Il est ce que l’on appelle un refuznik (en hébreu sarvan, de sirev : « il a refusé »), comme ces autres jeunes qui refusent de servir dans Tsahal. Certains de ces soldats refusent notamment de servir dans les territoires palestiniens occupés, d’autres refusent tout simplement d’être (...)

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 13 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info