« Déterminés à continuer la lutte face à un gouvernement plus discrédité que jamais »

2694 visites
Mouvement sur les retraites 18 compléments

Communiqué de presse du comité de mobilisation Lyon 2 quais suite à l’AG qui s’est tenue ce lundi 8 novembre sur les quais. « En dépit des difficultés auxquelles est confrontée aujourd’hui la mobilisation, nous sommes déterminés à continuer la lutte face à un gouvernement plus discrédité que jamais. »...
L’AG de Bron a décidé du blocage.

Une assemblée générale s’est tenue ce jour sur le site de Lyon 2 Quai. Un comité de mobilisation s’est réuni par la suite pour mettre en application les décisions prises par l’AG.

En dépit des difficultés auxquelles est confrontée aujourd’hui la mobilisation, nous sommes déterminés à continuer la lutte face à un gouvernement plus discrédité que jamais.

Nous exigeons toujours l’annulation de la loi portant « réforme » des retraites, le respect des libertés démocratiques, l’abrogation des lois et décrets racistes. Nous condamnons le plan d’austérité qui vise à détruire Retraites, Sécurité Sociale, Indemnisation du chômage et se traduira par une aggravation brutale de la situation économique et sociale de la majorité de la population.

Nous condamnons les violations aux droits démocratiques de grève et de manifestation et la répression que le pouvoir en place a mis en place pour tenter de briser la mobilisation, particulièrement à Lyon. Nous appelons à participer aux initiatives visant à collecter les témoignages nécessaires pour informer la population et imposer que justice soit faite – en particulier pour les personnes qui ont été illégalement séquestrées sur la Place Bellecour, une journée durant, le 21 octobre !

Sur l’Université Lyon 2, cette stratégie s’appuie sur une présidence universitaire qui décide systématiquement la fermeture de l’Université lorsque les étudiants tentent de construire la grève. Ils sont ainsi privés d’un lieu pour se réunir et s’organiser. Nous demandons la démission d’André Tiran. Nous exigeons de l’administration de l’Université le respect de nos libertés, la levée du contrôle des absences et du contrôle continu, et le soutien aux inculpés du mouvement social. Une délégation a été élue pour porter ses exigences, ainsi que la demande d’une salle ou d’un amphi pour organiser la mobilisation.

Nous décidons une occupation de jour du site des Quais, dans une salle où nous invitons étudiants et personnels enseignants, administratifs et ouvriers de l’Université à venir discuter et proposer débats, conférences, idées d’action et expositions sur le mouvement en cours. Ce forum permettra de collecter les opinions des uns et des autres sur la suite de la mobilisation, pour les soumettre ensuite aux Assemblées Générales étudiantes.

Nous appelons les étudiants à se mobiliser et à définir leurs propres revendications étudiantes pour défendre nos conditions de vie et d’étude, au niveau local comme national.

Nous appelons à une manifestation le 11 novembre, à 14h Place des Terreaux. Alors qu’on nous invite à célébrer la boucherie que fut la première guerre mondiale, nous invitons les lycéens, les étudiants, les travailleurs et leurs organisations à manifester pour dire bien fort que nous ne signerons aucun armistice avec le gouvernement !

Le comité de mobilisation de Lyon 2 Quai.

Lire aussi :
- Ou comment la présidence de Lyon2 et son staff en viennent aux mains contre leurs étudiantEs
- Ambiance de Lyon 2 le 8 novembre, conviction et incertitude
- Après les « casseurs », pour la présidence de Lyon II, les grévistes sont des « fascistes »...?
- Entretien avec un enseignant d’anthropologie / sociologie de Lyon 2

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 14 novembre 2010 à 20:26

    bah voyons, « ne lachons rien les mecs ! ». et toutes les nanas qui font partie de ce mouvement tu les mets où ?

    à bon entendeur, salut !

  • Le 12 novembre 2010 à 23:41, par damien

    ne lachons rien les mecs !
    rendez-vous le 23 pour la manif,j’espère qu’il y’aura beaucoup de monde et que les lycéens et les jeunes seront présent pour cette journée d’action.
    même si ils ont cours ils peuvent faire au moins une exception dans le mois et être présent a nos cotés pour se revolter contre ce systeme comme c’etait le cas la semaine du 19 octobre avant les vacances de la toussaint.
    bravo a rebellyon qui est un très bon site.

  • Le 12 novembre 2010 à 14:13, par salakiss

    Je n’est pas dit que ce n’était pas réussis ,mais que cela aurait pu etre mieux et avoir un peu plus d’impacte.
    Ce qui est dommage ce que hier personne à entendu notre message, en restant un peu devant la part dieu ou bien sur un carrefour avec banderol et tract meme avec les CRS à deux metre nous aurions au moin pu délivrer notre message, là nous avons eu le temps de rien à part fuire.

    Mais je suis d’accord l’action n’était pas inutile,aucune action est inutile

  • Le 12 novembre 2010 à 13:52, par un modère de Rebellyon

    Les évènements londoniens n’ont pas été relayés sur rebellyon.info pour plusieurs raisons.

    La plupart du temps rebellyon ne couvre que les évènements lyonnais. Le site à été voulu comme ça dès l’origine. Pour qu’un article paraisse il faut qu’il soit local ou pro­duit loca­le­ment(cf. Charte du site ).

    Il existe parfois des exception à cette règle, notamment quand les évènements prennent une ampleur plus importante, ou un écho à nos luttes locales. Mais il n’y a ni « rédacteurs » ni « journalistes » à rebellyon, donc si un sujet n’est pas traité mais que tu penses qu’il a sa place sur le site, écris-le, proposes-le ! (via la publication rapide, ou mieux, en te créant un compte sur Rebellyon.info)

    Parmi les possibilités de publication sur rebellyon, via l’espace collaboratif, on peut aussi proposer un article pertinent présent sur un autre site. Il apparaitra alors dans la rubrique A lire sur d’autres sites (colonne de gauche du site).

    J’espère avoir répondu à ta question. Rebellyon c’est avant tout ce que vous choisissez d’en faire en participant à la vie du site.

  • Le 12 novembre 2010 à 13:27

    Pourquoi est-ce que Rebellyon ne fait aucun article sur les plus de 50000 jeunes qui ont envahit le siège de la droite à Londres ? Cela pourrait réveiller le mouvement français !

    50 000 jeunes !

    http://www.youtube.com/watch?v=4GgrV51mk-Q

  • Le 12 novembre 2010 à 12:28, par daffy_duck

    salakiss :
    L’action était selon moi réussie. On a réussi à mettre la pression. Aller au rapport de force c’est risquer de se faire interpeller et tuer le mouvement qui serait impopulaire. Patience

  • Le 12 novembre 2010 à 11:05, par salakiss

    Oui jolie début d’action sauf que la dispersion devant la part dieu à été trop rapide ya eu deux coup de bouclier et hop plus personne le but au depart etait de bloqué l’entrer de la part dieu ou o pire de la gare et meme si ya les crs en restant devant le cordon de crs nous aurions bloqué les entrer avec meme l’aide des crs c’est pas cool ça . alors la prochaine fois les mec un peu plus de motivation et de conviction dans l’action

  • Le 11 novembre 2010 à 22:06, par etudiant

    Ce soir sur fr3 premier reportage sur la prison bellecour (enfin !)
    Ils parlent notamment du buzz médiatique et de la plainte qui va être déposé Aussi on reconnait nettement le site rebellyon !

  • Le 11 novembre 2010 à 22:00, par etudiant

    Pour info :
    Jolie manif sauvage cet aprem de terreaux à la part dieu.
    Après avoir tenté (en vain) d’entrer dans le centre commercial les manifestants( environ 200) se sont dispersés dans le calme alors que les rangs étaient envahis de Baceux et les CRS bien présents.
    Aucune interpellation a priori : c’est un succès !

  • Le 11 novembre 2010 à 21:45, par B

    Il ne me semble pas l’avoir lu, mais il faut savoir que la présidence a interdit la présence des journalistes sur le campus sur le campus de Lyon II.
    Pratiquement un journaliste de France 3 s’est fait éconduire mercredi vers 11h par le vice président de l’université et quelque vigiles, alors qu’il venait filmer l’AG. Le journaliste a beau eu essayer de mettre en avant la liberté de la presse, il n’y a pas eu de négociations possibles, même entre le rédacteur en chef au téléphone avec le vice président.
    Le journaliste nous a dit que cette interdiction serait mentionnée dans le journal de France 3... A priori je ne l’ai pas entendu. Il ne faut pas froisser la présidence ?

  • Le 10 novembre 2010 à 23:53, par Lapine

    Le peuple anglais s’est aujourd’hui enfin réveillé ! 40 000 personnes à Londres dans la rue ! Et ça va continuer !

    http://www.bbc.co.uk/news/education-11726822

    http://www.youtube.com/watch?v=awY3ridpF9I&feature=player_embedded

  • Le 9 novembre 2010 à 21:06, par Salakiss

    Pour la mani­fes­ta­tion le 11 novem­bre, à 14h Place des Terreaux une petit vidéo pour remotiver les troupes lol n’oubliez pas des actions pourrait avoir lieux le 11 et le 23 novembre venez avec des bonnes idées. La vidéo et sur youtube voila le lien,
    http://www.youtube.com/watch?v=UYQfIC-qVa4]

  • Le 9 novembre 2010 à 13:50, par Les « bloqueurs »

    En direct de la fac
    Durée de l’action : 20minutes, Mr Tiran s’est fait bousculer... Et on a pas pris la fuite, le bâtiment K est fermé, on est actuellement dans le bâtiment F (à coté...) On a jamais vu les forces de l’ordre.

  • Le 9 novembre 2010 à 13:37, par étudiant

    « Une plainte a été déposée et les agresseurs ont immédiatement été interpelés par les forces de l’ordre. »

    Selon LyonMag. C’est le seul journal à le dire, l’info est vérifié ?

  • Le 9 novembre 2010 à 13:14, par étudiant

    La plainte déposé, mais plainte pour quels faits ?

    « trois ou quatre jeunes cagoulés et armés de manches de pioche lui ont mis des coups sur le flanc et les côtes pour l’empêcher de rentrer », selon la présidence.

    « Le président s’est juste fait bousculer », selon la police

    c’est ce qu’on peut lire dans la presse aujourd’hui....

    Source : le Figaro, La parisien, Lyoncapitale, etc... les citations ci-dessus sont extraites de la dépêche AFP.

  • Le 9 novembre 2010 à 13:13, par SullyRy

    Punaise, pour une fois que le discours de la police est intéressant, je me demande si il va être diffusé...

  • Le 9 novembre 2010 à 12:40, par étudiant

    Ce n’est pas un fake, aussi fou que cela puisse paraitre c’est bien un mail de la présidence :

    Cher(e)s collègues, cher(e)s étudiant(e)s,

    Hier, lors d’une assemblée générale d’étudiants organisée à dessein en dehors des créneaux prévus par la présidence de l’Université, a voté par 80 voix contre 60 l’organisation du blocage du Campus Porte des Alpes et son occupation. Depuis hier soir, des individus, dont certains sont notoirement extérieurs à notre université, ont entrepris de tenter de mettre leurs menaces à exécution.

    Le président de l’Université s’est rendu sur place ce matin afin d’identifier les bloqueurs et de photographier les lieux qu’ils occupaient.

    Dans l’amphi D, des individus cagoulés, armés de manches de pioches, ont violemment agressé le président devant de nombreux témoins.

    Nous devons faire face non pas à un mouvement étudiant et à ses habituels excès mais à un groupe aux méthodes violentes d’inspiration fasciste dont les objectifs sont étrangers aux préoccupations des personnels et des étudiants.

    En conséquence, face à cette agression, la présidence dépose plainte et a immédiatement requis les forces de l’ordre afin d’interpeller les auteurs de cette agression et procéder à l’évacuation des parties occupées ou bloquées du campus. Le bâtiment K est fermé jusqu’à demain matin. Les autres bâtiments sont ouverts normalement.

    La présidence met actuellement tout en oeuvre pour que le campus demeure ouvert et que les enseignements, les activités de recherche et administratives se tiennent dans les meilleurs conditions.

    La présidence appelle solennellement tous les personnels et les étudiants à se dresser solidairement contre cette tentative de blocage, à refuser qu’on lui impose par la force les décisions prises dans des conditions équivoques par une minorité violente et fanatique.

    La présidence rappelle que toute personne qui se rendrait coupable d’agression contre les usagers et les personnels, de dégradations de biens publics, de blocage des accès de l’université et d’occupation des locaux de l’université fera l’objet de poursuites pénales et disciplinaires.

    La communauté universitaire n’a pas vocation à accueillir en son sein des individus dont le seul objectif n’est pas d’étudier mais de détruire notre bien commun, empêcher que toute forme de débat puisse se tenir librement, et imposer par des méthodes totalitaires et fascistes la volonté de 80 personnes aux 15 000 étudiants et 400 personnels qui travaillent quotidiennement sur le campus.

    La présidence

    Quelques remarques :
    - « assemblée générale d’étudiants organisée à dessein en dehors des créneaux prévus », C’est la présidence qui a choisi de banaliser des heures en décalage par rapport aux AGs préalablement prévu, et dont les horaires s’affichaient pourtant sur les murs du campus.
    - « des individus, dont certains sont notoirement extérieurs à notre université », M. Le président connait il tous les étudiants de son université pour affirmer une chose pareille ? ou s’agit-il de diffamation pur et simple ?
    - « d’identifier les bloqueurs » « des individus cagoulés, armés de manches de pioches, ont violemment agressé le président ». Qu’on m’explique, si les faits sont avérés, pourquoi la présidence, qui porte plainte pour des dossiers de vieux partiels brulés, ne le fait pas suite à une agression ? N’y aurait-il pas exagération de la part de la présidence ? Tout dans ce communiqué, le choix des termes, l’agressivité manifeste, etc tend à montrer que M. Tiran est au bord de la crise de nerf, et cherche à tout prix à reprendre le « contrôle » de son université, quitte à assener des contre-vérité....

    J’espère qu’on saura un jour le fin mot de cette histoire...

  • Le 9 novembre 2010 à 10:42, par tueursnet

    « Sans liberté de louer, il n’y a pas de blâme majeur »

    Que réclame le peuple de France de son Roi de pic ? Non qu’il rallonge la durée du travail ou qu’il écourte la durée de vie mais qu’il nous redonne la dure envie de durer … Que réclame le peuple de France de son Roi de trèfles ? 3 ou 4 feuilles blanches pour qu’il puisse y inscrire son rêve sans se soustraire à celui des autres. Que réclame le peuple de France de son Roi de carreau ? De retrouver sa liberté au carré : celle de planer pour les planeurs et de flâner pour les flâneurs… Que réclame le peuple de France de son Roi de cœur ? Ni la réforme des retraites, ni le retrait des réformes, mais une vraie mélodie pour ne pas sombrer dans la mélancolie. En un mot, mon Roi : de quoi souffre ton peuple ? De l’ignorance…De l’insensibilité…De l’indifférence de ceux qui sont censés le représenter.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20du%207%20sept

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mouvement sur les retraites » :

› Tous les articles "Mouvement sur les retraites"