Infos du vendredi 31 mars sur le mouvement contre le CPE et la précarité dans la région lyonnaise

3187 visites
CPE/LEC/2006 25 compléments

Suite aux actions conduites la veille, dont on peut lire sur Rebellyon le bilan général et plus particulièrement le récit de la manif, l’AG de ville de Lyon a derechef diffusé un communiqué pour dénoncer la démesure des interventions policières qui ont conduit à 7 arrestations. Un soutien s’est immédiatement organisé pour aider ces personnes à faire face au déchaînement probable de l’appareil juridico-sécuritaire.

Aujourd’hui vendredi 31 mars, sur les quais,
le blocage a été voté jusqu’à mercredi - et vu l’inferiorité croissante des anti-blocage (mort de rire : certains changent d’opinion au cours des AG) ça risque de continuer un moment.

Car aujourd’hui a été voté que le scrutin ne soit ni à bulletin secret ni sur internet mais en AG en brandissant sa carte d’étudiant ... Les anti-blocages se sont alors fait beaucoup moins nombreux : en effet il faut une carte de Lyon 2 et pas de Lyon 3, et la carte de l’UNI ne marche pas non plus !

Un autre vote a porté sur la constitution d’une délégation aux organisations syndicales, afin de leur demander l’organisation d’une grève générale jusqu’au retrait de la loi sur « l’égalité des chances ».

Rassemblement à 21 h aux Terreaux

D’où une manifestive spontanée est partie à 22h dans les rues de Lyon. A 23 h 30, 300 à 400 personnes étaient encore rue de la Ré, après avoir déambulé joyeusement de St Paul à la place Tolozan.
De petites barrières ont été construites sur les axes de circulation qui croisaient ce parcours. A minuit la manifestive continuait avec des barricades dressées au tout-venant : ainsi pendant 1/2 heure sur les quais du Rhône alors que le cortège prenait la direction de la Guille.

De nombreuses personnes ont rejoint la manif en cours de route ainsi que de nombreux RG et des BAC présents tout au long du parcours dont la présence massive était peu discrète. Une première dispersion partielle semble s’être produite à Cordeliers mais une partie des manifêtard’es a quand même poussé jusqu’à Bellecour.

C’est sur cete place que vers 1 h la dispersion par la police a été définitive, à coups de lacrymos lancées dans les pieds des manifestants, et d’arrestations sommaires assorties de tabassage. Il y a eu à cet endroit 3 personnes arrêtées (plus une autre dont on n’a pas le nom).
Pour pouvoir soutenir ces personnes, les témoignages sont les bienvenus : si vous étiez sur place vous pouvez contacter soutien-inculpes(a)no-log.org.


Rendez-vous du jour :

- A 19h, le comité de ville se réunit à l’amphi Laprade.

- Rassemblement ce soir à 19h30 place Bellecour pour écouter ensemble Chirac déclarer s’il promulgue ou pas la « loi sur l’égalité des chances ».

- Manifestive ce soir à 21h. Départ de la place des Terreaux.

- Rassemblement reporté à demain samedi à partir de 13h30 pour les inculpés du 30 mars devant le tribunal, 67 rue Servient, Lyon 3ème

- Rassemblement devant le Medef ce matin à 11h de 70 intermittents du spectacle pour l’abrogation du procole prévu (voir rebellyon à partir de cet article)

P.-S.

Le forum ci-dessous est ouvert pour que vous puissiez donner en quelques lignes des infos sur le mouvement dans la région ce jeudi 30 mars.
Le forum est modéré, on ne conserve que les infos. Pour les débats de fond, merci d’aller sur le forum dédié : Forum 1 des luttes de Lyon et ses alentours..

Vos articles plus conséquents sont bien sûr les bienvenus en passant dans la « partie privée » de Rebellyon.

  • Le 1er avril 2006 à 15:34, par Sanloslesge

    je trouve très injuste la remarque sur les anti-bloqueurs qui sous entends qu’une bonne partie d’entre nous étions de Lyon III ou de l’UNI (je ne fais ni parti de l’un ni de l’autre...) : le 1er réflexe de ceux qui ont voté la reprise des cours étaient justement de sortir leur carte CUMUL (spécifique de Lyon II...) et nous l’avons sortie spontanémént au moment du vote. Peut-on en dire autant des pro-blocage qui comptaient dans leurs rangs des chomeurs et autres, venus d’on ne sait où... je ne suis pas revenue Vendredi parce que je travaille et comme je suis vacataire, je suis TRES précaire (payée à l’heure travaillée, pas de congé maladie ou quoi que ce soit)... mais bon, au moins je bosse et je m’assume... bloquer l’université permet peut-être aux boursier d’aller aux manifs mais pas ceux qui doivent manger d’aller chercher leur pitance... alors par pitié essayez d’être un peu solidaire, on ne peut pas demander le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière... laissez les cours reprendre ! et si vous voulez faire la révolution, n’empêchez pas ceux qui le souhaitent, d’étudier (entre parenthèse, tous les boursiers ne sont pas en AG, ça se verrais... et tous ne sont pas pro-blocage...)

  • Le 1er avril 2006 à 12:09

    ça s’est finit vers 1h00 au niveau de Bellecour. lacrymo en grenade lancé dans les pieds des manifestants, arrestations sommaires avec tabassage. On ne connait pas le nombre des arrêté-e-s.

  • Le 1er avril 2006 à 11:22

    Tu parles des quais mais sais tu ce qui s’est passé a bron en AG ??
    merci

  • Le 1er avril 2006 à 01:10

    1er avril 00h00
    La manifestive continuait, barricade quais du Rhône (qui a tenu au moins 25 mn), le cortège continuait vers la Guill...

  • Le 1er avril 2006 à 00:52

    A 23 h 30, 300 à 400 personnes étaient rue de la Ré, après avoir déambulé joyeusement de St Paul à la place Tolozan, en construisant de petites barrières dès que nous croisions un axe de circulation. De nombreuses personnes ont rejoint la manif en cours de route. Sinon, présence massive et peu discrète de nombreux RG et de la baque tout au long du parcours.

  • Le 1er avril 2006 à 00:46

    Manif sauvage de 22h à minuit dans les rues de Lyon, sympa mais trés desorganisée...
    Arrestation à la dispersion ? Je sais pas, elle se faisait à Cordeliers quand nos amis qui croient que la police est gentille ont continué... Pas de news du coup, étant encerclé par la bac, on est nombreux a être parti.
    Plus d’info demain, là j’ai sommeil !!!

  • Le 31 mars 2006 à 23:57

    Personne n’est démobilisé. On va gueuler le 4 avril pour qu’enfin les centrales syndicales appellent à une grève générale jusqu’à satisfaction des revendications et que Chirac et Villepin virent en même temps que leur CPE !

    Grève générale jusqu’à satisfaction des revendications.
    Manifestation centrale à l’Assemblée nationale pour le retrait de TOUTE la loi sur « l’égalité des chances » et le CNE.
    Demission de Chirac et de son gouvernement !

  • Le 31 mars 2006 à 21:17, par CHEUCLE Bernard

    J’espère que les organisations syndicales des salariés ne vont pas se débalonner comme elles ont fait en 1968. Je suis moi même parents de jeunes étudiants et membres d’un syndicat dit ouvrier. Pour ma part je vous soutient à fond Et apparemment la base de mon syndicat soutient le mouvement. Il me parait important que les parents ne vous laissent pas tomber et prépare la grève général illimitée.

    Vive la Résistance

    Bernard

  • Le 31 mars 2006 à 21:10

    Ils se foutent de notre gueule. oui tout à fait vrai mais la manoeuvre est clair : cela risque de démobiliser si le 4 nous sommes moins nombreux que le 28 mars Villepin/chirac aurons marqué un point et ensuite le front syndical uni risque de faiblir.

    Donc il faut plus que jamais convaincre qu’il toujours nécessaire de mobiliser.

    Paul CGT

  • Le 31 mars 2006 à 20:53

    Le mieux c’est d’avoir un avocat un poil mieux que celui commis d’office (pas forcément très indépendant de la police). Y a des associations qui gère ca. Et de lui demander conseil. C’est vrai que le risque de préventive existe. Cependant pour les cas que je connais, ils ont été relachés et passe en proces fin avril.

    Sinon j’ai entendu le discours de Chirac. ILS SE FOUTTENT VRAIMENT DE NOTRE GUEULE !!

  • Le 31 mars 2006 à 20:36, par Un étudiant en Science Politique

    (mort de rire : certains changent d’opinion au cours des AG) ça risque de continuer un moment.

    Je pense que c’est aussi le rôle des AG de pouvoir faire changer d’avis les gens en les informants. Pour ma part j’étais venu dans l’idée de voter à nouveau (et avec ma carte étudiant) contre le blocage, mais vu certains des arguments très pertinents invoqués par la tribune, j’ai finalement préférait m’abstenir.
    Quand à la décision de ne pas voter à l’aide du BV ou à bulletin secret, j’ai trouvé ça un peu dommage. L’utilisation d’Internet aurait sans doute permis de récolter l’avis d’un bien plus grand nombre d’étudiants, et d’accorder le cas échéant une plus grande légitimité au blocage.

    A la suite de cette semaine mouvementé, j’ai décidé d’arrêter d’avoir des idées préconçues et d’écouter attentivement tout les acteurs pour me faire une idée qui me soit plus personnelle. Ma pensée est assez confuse, concernant tous ces troubles ; mais ce que je refuserais toujours ce sont les discours extrémistes, quelques soient la cause qu’ils défendent. Il faut arrêter les argumentations fades et archétypales.

  • Le 31 mars 2006 à 19:11

    Il faut tout de même rappeler que le référendum à bulletin secret ou sur le BV n’était pas à l’ordre du jour de cette A.G.! Est-ce cela que vous appelez « conforme aux principes d’une A.G. » ? Aucune légitimité ne peut être donnée à un tel manque de respect à l’institution et aux règles fixées pour les A.G. de Lyon II !!
    En ce qui concerne l’UNI, assimileriez-vous une fois de plus les opposants au blocage à des partisans de ce groupe ?! La violence physique n’a pas de raison d’être dans cette grève mais la violence des mots et psychologique non plus...

  • Le 31 mars 2006 à 18:14, par pilouz

    sur bron , si j’ai bien compris, le blocage a été prolongé jusqu’à mercredi.

  • Le 31 mars 2006 à 17:38, par OsMoZ

    En ce qui concerne l’action peage du mercredi 5avril prevue a 9h, ou aura t’elle lieu ? merci

    OsMoZ

  • Le 31 mars 2006 à 16:46, par tat

    La comparution immédiate de Stéphane n’a pas eu lieu cette aprèm’.

    Peut être demain ou dimanche. Si c’est le cas c’est a juge unique, donc s’il est relaché tant mieux, s’il est envoyé en préventive, il y aura une nouvelle comparution immédiate lundi.

    Sinon, il y aura comparution immédiate lundi directement mais c’est peu probable vu que les délais de garde a vue seront dépassés...

    Donc dans tous les cas, s’il n’est pas libéré, rendez vous lundi.

  • Le 31 mars 2006 à 15:24, par Pauls

    Sur les quai pour le blocage il à été voté :

    de ne pas voté ni a buletin secret ni sur internet mais en AG en brandissant sa carte d’étudiant. Les anti bloqueur se sont alors fait beaucoup moins nombreux. En effet il faut une carte de Lyon2 et pas de Lyon3. La carte de l’UNI ne marche pas non plus.

    A 19H00, comité de ville a Laprade
    A 21H00 manif de nuit au Terraux

    Samedi nos amis les pacisfiste avait prévut une balle au prisonnier a Bellecour. Malheuresement, l’info pour l’heure du jugement n’avait pas été donné.

  • Le 31 mars 2006 à 14:53

    Il continue jusqu’a mercredi et vu l’inferiorité croissante des anti-blocage (mort de rire certains changent d’opinion au cours des AG) ça risque de continuer un moment.

    Quant à ton « pfffff », d’une pas besoin de poster deux fois le message on a compris. et de deux sache que nous préferons encore rater un semestre et avoir l’espoir d’une vie intéréssante que réussir une année pour avoir une vie de merde. Le blocage est aussi un espace de débat et l’on t’y attend pour discuter au lieu d’écrire Pffff derirère ton écran de PC !

    Dernier point : au long du XXe siècle, notamment depuis la fin de la seconde guerre mondiale il y a eu de nombreuses grèves et blocages universitaires, pour la plupart plus long que le notre actuelement, et il n’y a jamais eu, jamais, d’année blanche. Partiel repoussé, controle continue, partiel sur les cours ayant eu lieu avant la grève... Il existe plein de moyen d’avoir ton année. Et nous en discutons chaque jour sur la fac. Viens au lieu de rouiller derrière ton écran.

  • Le 31 mars 2006 à 14:48

    Je suis d’accord, mais là en l’occurence, si il refuse la comparution immédiate, il y a un risque de préventive... Que faire dans ce cas là ?

  • Le 31 mars 2006 à 14:26

    les infos pour lundi, en provenance de l’AG de Bron. Je les met là parcequ’il n’y a pas encore de page spécifique pour lundi. préparez du café, va en avoir besoin !

    5h00 : rdv bellecour pour aller au centre de tri de la poste, action/discution.

    6h40 : rdv McDo bellecour pour aller débrayer des lycées.

    9h00 : Perrache pour aller jusqu’a la sécu.

    12h45 : rdv vénissieux pour aller à RVI discuter avec les travailleurs. (et proner la grève générale !)

    13h00 : Venissieux, même action mais à l’usine BOSCH

    14h00 : Bellecour, action carrefour payant.

  • Le 31 mars 2006 à 14:08

    J’ai pas pu aller à l’AG sur les quais de ce matin, est-ce que le blocage a été reconduit à lyon2 ?
    Oubliez pas toutes les manifs prévues, soyez nombreux !!!!!!!!

  • Le 31 mars 2006 à 13:39, par Ferker

    Compte-rendu presque complet de l’AG de Lyon II - quais de ce matin :

    - Rassemblement à 19h30 à Bellecour pour l’allocution de Chirac suivi d’une manifestation à 21h30 à partir des Terreaux.

    - Rendez-vous au 4 bis rue de l’Université à 15h pour partir differ des tracts à la part-Dieu.

    - Vote pour la constitution d’une délégation aux organisations syndicales afin de leur demander l’organisation d’une grève générale jusqu’au retrait de la loi sur « l’égalité des chances ».

    - Action péage mercredi 5 avril à 9h.

    - Report à demain samedi à 13h30 du rassemblement de soutien prévu au TGI, puisque seul Stéphane reste en détention et passe en comparution immédiate à 14h.

  • Le 31 mars 2006 à 12:49

    Blocage filtrant du lycée Léonard de Vinci de Villefontain ( 38 ) depuis ce matin

  • Le 31 mars 2006 à 11:23, par marie

    Après le discours de Chirac où ce dernier annoncera surement la promulgation du CPE, il est prévu de se retrouver place Bellecour.

  • Le 31 mars 2006 à 10:00

    Il faut faire passer le message de REFUSER LES COMPARUTIONS IMMEDIATES même si les flics font du chantage : « signes et tu sera libre ». Les comparutions immédiates se soldent souvent par des peines de prisons fermes en raison du climat qui poussent les juges à faire des exemples. Il n’y a pour l’instant pas de cas de détention préventive jusqu’au procès, ca laisse le temps d’organiser la défense et la pression étatique sur les juges retomber.
    Contacter la ligue des droits de l’homme ou d’autres associations pour votre défense plutot qu’accepter l’avocat commis d’office.

  • Le 31 mars 2006 à 09:18

    Pour info, les comparutions immédiates n’ont lieu que l’après-midi pour les personnes majeures, à partir de 14h00. Soyons y en nombre ! Les audiences des mineurs (le matin) ne sont pas ouvertes au public...
    Il peut par ailleurs s’avérer utile d’aller devant le commissariat central au cas où nos ami-e-s soient libérés histoire qu’ils ne se sentent pas trop seul-e-s en sortant de là !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « CPE/LEC/2006 » :

› Tous les articles "CPE/LEC/2006"