Site collaboratif d’infos alternatives

Lyon contre la LRU et son monde

Novembre2007-...(LRU et retraites) 33 compléments

La lutte contre la LRU, suivie jour par jour avec des explications et les rendez-vous du mouvement.

Mardi 18 décembre :
- 11h Forum-Bron : Les étudiants en lutte organise un pot de départ à A. Chvetzoff & C. Journès, leur démission ayant été votée en AG !
- Occupation de l’ancien musée des télécoms à Lyon.
Les flics occupent nos facs et nos quartiers, nous occupons la ville !. Une centaine de personnes (étudiant-es ou non) occupent pendant deux jours ce magnifique bâtiment, ou sont en soutien devant. La police, comme à son habitude, usera de violence pour nous faire dégager. Quelques blessé-es et une arrestation. Lire la suite.

- Contre la privatisation de l’éducation, à Lyon comme ailleurs : Résistance !
- La mobilisation des étudiant.es lyonnais.es contre la LRU du dimanche 9 au vendredi 14 décembre
- Historique de la mobilisation à Lyon contre la LRU du lundi 3 décembre au vendredi 7 décembre 2007
- La mobilisation lyonnaise contre la LRU du 26 au 30 novembre 2007.
- Historique de la mobilisation lyonnaise du 19 au 25 novembre 2007.
- Résumé de la semaine du 12 au 16 novembre 2007.


Nous passer le mot ! Plus que jamais, nous organiser pour ne pas dépendre dans nos luttes des médias hostiles aux mouvements sociaux :
- publiez sur Rebellyon !
- écoutez les infos de Radio Canut (102, 2) : Canut Infos à 19 h.

Pourquoi s’opposer à la LRU : quelques éléments d’analyse.

Liste des universités mobilisées et bref récap de la situation nationale sur une page d’Indymedia Liège.
Pour suivre ce qui se passe : Sedna, le fil d’infos alternatif de Rebellyon, regroupe les infos par ville : Saint-Étienne, Nantes, Lille, Grenoble, Marseille, Paris, Toulouse,Clermont-Ferrand,Rennes.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 5 décembre 2007 à 17:08

    Je n’ai pas pu rester à l’intégralité de l’AG sur les Quais aujourd’hui. Qu’est-ce qui a été décidé ?
    Et sur Bron ? Pour cette superbe AG au milieu des CRS...
    Merci pour les infos !

  • Le 4 décembre 2007 à 22:03

    Sur les quais il ya eu cour normalement avec des bulldog à l’entrée !!!
    Courage !!!

  • Le 4 décembre 2007 à 19:48, par Nicolas le Chocolat

    tenez ce documentaire est enorme et peut servir pour votre argumentaire ! ptet vous l’avez deja vu.

    interdit en TV !

    http://www.dailymotion.com/related/5760050/video/x3fgh7_universites-le-grand-soir-1

    biz

  • Le 4 décembre 2007 à 15:17

    la fac est ouverte depuis 10h mardi matin ! demain je ne sais pas ! je suppose que ce sera ouvert.

  • Le 4 décembre 2007 à 12:14

    Bron a été bloqué ce matin, j’aimerai savoir si c’est tjours le cas ou non ? et si demain le blocage recommencera ou pas ? Merci ( des etudiants viennent de loin, alors ça pourrait aider ;) )

  • Le 3 décembre 2007 à 19:23, par

    L’ AG de Bron a finalement eu lieu dans un amphi « libre », après la pression effectuée par le rapport de force des étudiants devant la « maison des étudiants »occupée à l’occasion du vote organisé (voir le communiqué des étudiants grévistes du 2/12 par l’administration et soutenus par des vigiles et d’autres tenus par les couilles parce que salarié(e)s.

    Donc, en attendant un article plus complet qui ne serait tardé, a été voté à une écrasante majorité l’abrogation de la loi Pécresse et la continuité du mouvement de grève.

    Quant au blocage, voté à bulletin secret juste après l’AG, les résultats seront annoncé ce soir sur Rebellyon, ou sur stoppecresse.over-blog.net

    Quant à l’AG des quais, apparemment, les étudiants grévistes moins nombreux n’ont pas réussi à organiser une AG, ont tenté des blocages, puis rapport de force avec des étudiants souhaitant reprendre leurs cours se terminant par une intervention des flics. Plus d’infos prochainement.

  • Le 3 décembre 2007 à 18:29

    Bonjour,

    Est-ce que le blocage de la fac continue demain ? A Bron ou sur les quais, ou les deux ?

  • Le 3 décembre 2007 à 16:24, par U

    J’ai entendu dire que els AG n’avaient pas eu lieu, et que des bloqueurs bloqués le vote de l a fac, donc quesqu’il se passe pour le reste de la semaine, blocage ou non ?

  • Le 3 décembre 2007 à 15:45

    A 13h ce lundi 3 décembre, les étudiants n’ont pas pu tenir leur AG dans la Hall des Sports du campus de Bron comme les semaines précédentes. La présidence de l’Université ne les ayant même pas informé de son refus de leur mettre un espace à disposition. Les étudiants se sont réunis vers 13h45 devant les locaux de la Maison de l’Etudiant où se déroule depuis ce matin le vote a bulletins secrets organisé par la présidence.

    Les étudiants ont alors bloqué l’accès aux bureaux de vote afin de réclamer l’ouvrture de la Hall des sports. Vers 14h15 les étudiants ont décidé de tenir leur AG dans l’Amphi Cujas, actuellement ouvert, un groupe restant devant la MDE pour bloquer le déroulement du vote.

  • Le 3 décembre 2007 à 15:40

    Les 2 AG d’aujourd’hui ont bien eu lieu ? quels sotn les resultats ??? SVP

  • Le 2 décembre 2007 à 18:38

    y’a eu cafouillage, l’impossibilité de faire l’AG jeudi dernier comme prévu a enmerder tout le monde et des infos contradictoires ont été donné, mais la décision de la dernière AG de grèviste (vendredi soir, AG en exil) est bien lundi à 13h, sous couvert de trouver un espace pour, afin de ne pas donner le temps à la présidence de nous attaquer en traitre une fois de plus (et les étudiants seront là pour voter de toute façon donc.)

  • Le 2 décembre 2007 à 18:33

    Bonjour, je suis étudiant sur les quais à lyon 2 et y’ a des infos contradictoires sur la prochaine AG des quais, je capte rien. Ca serait bien de clarifier ça parce que c’est marqué lundi 13h, mardi 11h et mardi 16h.

    voila merci d’avance pour la réponse.

    un étudiant qui soutient la gréve !!

  • Le 30 novembre 2007 à 23:07

    « Je rappelle que nous sommes en négociations pour obtenir 4 amphithéatres (deux pour chaques campus) pour que les "bloqueurs" et "ceux pour la reprise des cours", qui sont tous grévistes en général, puissent tenir des réunions mobilisatrices et que l’information puisse se faire. » (Publié sur le site des « anti-bloqueurs de Lyon II »)

    Je ne pense pas que les personnes qui ne tolèrent pas le blocage et le condamnent puissent se considérer comme étant des grévistes. Je ne les jamais vu en AG de grévistes venir proposer d’autre solutions concrètes ou faire des pétitions contre cette loi et essayer de l’abroger (bien que certains grévistes ne tolèrent pas leur présence en AG de grévistes). Je ne les pas vu faire beaucoup de débat entre eux ou essayer de nous parler (c’était dur je sais : "blocage", "derrière les grilles", "enfermés",...on connaît la chanson) ou d’en parler autour d’eux. Je ne les ai pas vu critiquer la Présidence lorsqu’elle détuit des locaux syndicaux et associatifs, quand elle envoie 10 cars de gardes mobiles, 12 de CRS, au moins 20 BACeux et 5RG, ou quand elle fait de la désinformation pour discréditer tout mouvement.

    Ces étudiants ne peuvent se considérer comme grévistes, sinon ils se mobiliseraient plus et ne seraient pas derrière les grilles de la fac à réclamer la reprise des cours. Aujourd’hui il faut que tous les étudiants se mobilisent et fassent quelque chose. Je l’accorde, le dialogue n’a pas été toujours facile. Mais peut être que le problème ne venait pas seulement des étudiant grévistes mais aussi de ceux qui voulaient reprendre les cours et ne voulait pas discuter.Les deux bords ont eu tort, mais il faut aujourd’hui se mobiliser et ne plus tolérer tout cela.

    L’UNEF à négocié récemment des points de la loi, des points déjà acquis en Juillet dernier...Même si de nouveaux points ont été acquis, ils ne sont que provisoires et masqués derrière des articles vicieux qui visent à privatiser la fac avant tout. La ministre de l’enseignement supérieur a accordé des négociations car elle savait que les points modifiés ne changeraient rien à la loi ; elle assure que sera mis en place un cadrage national des diplômes et des connaissances. Qu’est ce que cela veut dire ? Quels seront les limites de se cadrage ? Est-ce que rester dans le flou ne serait pas une stratégie pour mieux nous duper ?

    Aujourd’hui nous vivons dans un monde de concurrence, de compétition où seuls les plus forts gagnent. Dans cette compétition tous les coups sont permis, et le gouvernement ne va pas se gêner pour employer n’importe quels moyens pour privatiser la fac comme pour stopper toute lutte et mettre fin à la liberté et à la liberté d’exercer son droit (répression, censure, menace,...).Il faut ouvrir les yeux et se dire qu’il faut aujourd’hui s’attendre à toute éventualités de la part du gouvernement puisque que "c’est lui le plus fort", mais à ce jeu là il ne nous aura pas. Le peuple estt toujours plus fort que le pouvoir, si le peuple se mobilise en masse il peut gagner.

    Pensez se que vous voudrez, mais aujourd’hui il faut agir. Je ne vous dis pas de faire la révolution, mais de défendre un service public gratuit et accessible à tous. Vous êtes bien content d’être soigné gratuitement à l’hôpital, que les pompiers interviennent gratuitement ainsi que le police, que ce soit pour vous soigner ou vous protéger...Alors réagissez car si une loi comme celle-ci passe, c’est la porte ouverte à la privatisation et bientôt il faudra toujours avoir du cash sur soi si on veut que les pompiers nous sauvent et que la police intervienne pour quelque chose, et seuls les riches survivront et seront maître du monde.

    Mes propos sont certes exagérés sur la fin, mais il faut imaginer le pire pour que quelqu’un de plus se mobilise et se révolte. Les choses vont si vite de nos jours... De plus, grâce aux médias et à leur désinformation, la plupart des individus sont manipulés et terrorisés. Peut-être que moi aussi j’utilise la peur pour vous faire réagir, mais peut être qu’aujourd’hui les individus se sont habitués à avoir peur, à vivre constamment sur la défensive, à vivre dans un monde où s’ils ne sont pas protégés , où ils se sentent seuls, et que c’est le seul moyen de les faire réagir soit celui-ci. Je regarde plus loin car si une loi comme celle-ci est passée cet été, c’est parce que nous vivons dans ce monde capitaliste où seuls les plus forts gagnent ; et pour gagner, ils terrorisent la population et les soumettent à leur protection pour mieux les manipuler et les avoir dans la poche.

    Je pourrai pendant longtemps continuer à pourrir ce monde merdique dans lequel nous vivons mais je ne voudrai pas rendre les gens pessimistes, et à mon tour devenir terrible et vous faire peur... C’est pour ça que je vous invite à vous battre aujourd’hui, à lutter contre cette loi, à participer ne serait-ce qu’un peu à l’élaboration d’un monde meilleur (ou déjà ne pas le rendre plus pourri qu’il ne l’est déjà).

    C’est pourquoi j’invite aussi au boycott du vote de lundi, car pour les même raisons citées plus haut, peut on faire confiance à une présidence manipulatrice, menteuse et voyou ? Je sais que l’on peut dire la même chose des grévistes voleurs, malfaiteurs, fascistes, et qui privent de gentils étudiants d’aller étudier, mais je tient à souligner que la Présidence représente une autorité qui doit être irréprochable, et nous ne pouvons tolérer de tels agissement de sa part (telle la répression qu’ell utilise, pétage de câble comme auquel on à eu droit un jour où Mr le Président à voulu débloquer sa fac...).

    Aujourd’hui il faut faire un choix et pour moi il est tout fait. Ces dernières semaines ont été quelque peu l’exemple d’une France qui peut exister demain, c’est à dire des facs vides, une répression policière pour quelques raisons (et de façons démesurée),et plus encore... Alors si vous acceptez cela, ne changez rien et restez chez vous sans vous mobiliser, mais n’allez pas vous plaindre plus tard.

    Romain

  • Le 29 novembre 2007 à 13:22

    Une big manif un samedi ????
    En semaine, nous aimerions soutenir les étudiants contre la LRU mais boulot-boulot !!!
    Alors pourquoi pas manifester tous ensemble ???
    En tout cas, bravo aux blocages...

  • Le 28 novembre 2007 à 20:26

    (je ne sais pas où poster ça, svp publiez vite )

    la police encercle maintenant ( 20H00) les locaux de la fac de Bron, 3 voitures de la police nationale, 4 ou 5 de la BAC, qui veulent procéder à des arrestations. Apparemment ils voudraient arrêter des personnes qui ont participé à une opération « supermarché gratuit ».
    Flics hors des facs ! Soutenons nos camarades !!!

  • Le 28 novembre 2007 à 16:16, par ferker

    Même pas vrai : il y a un article sur le fait que l’Unef pense que ça vachement avancé grâce à ses négociations avé Pécresse, une vidéo de Julliard qui dit pareil et un tchat de 3 pages avec le vice-président de l’UNEF qui dit que tout va presque bien et qu’il faut tenir sa place dans les conseils de fac, université par université. M’enfin, quand même, c’est bien plus important que facs en grève et les AG, non ? Le Monde a même pas la place pour parler des flics qui tapent à Nantes, certainement parce que c’est rien que des voyous, d’abord ! M’enfin ! C’est vrai, ça...

  • Le 28 novembre 2007 à 16:03

    Aujourd’hui, mercredi 28 novembre, pas une ligne du mouvement étudiant dans les colonnes du journal « le monde »...
    Jusqu’ou les médias peuvent ils encore pousser la désinformation ?
    Ce mépris des luttes et des individus qui les composent finira par se retourner contre-eux... je l’espère.

  • Le 27 novembre 2007 à 22:49

    Des infos sur cette AG de Lyon 3 d’aujourd’hui Mardi ?
    J’ai entendu dire que c’était très favorable à la LRU, et que c’est quasi impossible de tenter le moindre blocage !!

  • Le 27 novembre 2007 à 00:51, par alex

    L’UNEF qui veut débattre sur la LRU... à LYON 3
    Il me semblait que les élus UNEF ont voté à l’unanimité une motion du président demamndant à ce que l’université passe au plus vite à l’autonomie...
    Les incohérences qui dicimulent l’opportunisme de ce petit syndicat représentatif de la bourgeoisie BOBO lyonnaise me laisse rêveur....
    Je ne poste pas souvent, mais je lis avec intéret les réflexions de qualitées qui sont postées par vous tous

    bonne continuation

    ++
    Alex

  • Le 26 novembre 2007 à 21:28

    Et les actions de ce week-end, comment se sont-elles passées ?

  • Le 26 novembre 2007 à 16:44, par L.

    Blocage revoté à Bron aujourd’hui

  • Le 24 novembre 2007 à 17:05, par Lucette

    liberteegalite.forumdediscussions.com(sans le www)

  • Le 24 novembre 2007 à 14:11, par Cédric

    L’UNEF cherche surtout à organiser des AG dans les facs très peu mobilisés afin de pouvoir envoyer des delagations bidons à la coordination nationale. Il faut absolument empecher cela (ces delegations bidons de l’UNEF ont fait beaucoup de mal à la coordination nationale de la semaine dernière...) et il faut que tous les étudiants de Lyon 3 réellement mobilisés sur les revendications de la base du mouvement y aille et empeche ces bureaucrates de réussir leur coup.

  • Le 23 novembre 2007 à 23:57

    Tiens comme par hasard l’unef cherche à récupérer notre mouvement à Lyon 3 pour le porter médiatiquement à son nom ...
    Histoire de laisser croire virtuellement que ce syndicat est présent à lyon 3 alors que ses militants ne sortent qu’en période d’election ? (et encore ils ne savent même pas pourquoi)
    Refusons l’unef !

  • Le 23 novembre 2007 à 14:39, par Romain L’HUILLIER

    Pour info une AG est enfin prévue à Lyon 3 :

    Mardi 27 novembre

    à 12h

    Amphi D (Manufacture des Tabacs)

    Merci de relayer l’info

  • Le 22 novembre 2007 à 21:09, par Igor.babou

    Communiqué SLR du 22 novembre 2007, publié sur le site de SLR (http://www.sauvonslarecherche.fr/)

    Convergence et solidarité entre étudiants et personnels de la recherche : une vraie réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche est possible.

    Dans la présentation dominante qui est faite des opposants à la loi LRU, la caricature confine au mensonge. Ainsi, dans le mouvement étudiant contre cette loi, il y aurait d’un côté le gouvernement et la CPU (Conférence des présidents d’université), gens raisonnables qui représenteraient la communauté universitaire, fervents défenseurs de « la » réforme, et de l’autre des étudiants minoritaires, mal informés, irresponsables et éventuellement violents, tenants du statu quo.

    Chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, ou personnel administratif, nous estimons que cette présentation est fallacieuse, et a servi de prétexte à des recours à la force que nous condamnons.

    Rappelons que de nombreuses voix d’enseignants-chercheurs éminents (y compris de présidents d’université) se sont élevées, tenant sur la loi LRU un discours bien différent de celui de la CPU, qui ne saurait en aucune façon prétendre représenter la diversité des enseignants-chercheurs, et des autres personnels indispensables au bon fonctionnement des universités. En outre, rappelons que près de la moitié des CA des universités avait émis un avis négatifs avant le vote de la loi, les autres ne s’étant généralement pas prononcés, faute d’avoir été réunis (voir : Motions votées par les conseils universitaires)

    Il est trompeur de ne présenter qu’une seule voie de réforme possible du système d’enseignement et de recherche, alors que les Etats-Généraux de la Recherche de 2004 avaient débouché sur « un ensemble de propositions de réforme que les scientifiques espèrent voir prises en compte dès que possible », comme il est trompeur d’annoncer qu’un milliard d’euros est mis dans cette réforme, ce qui est absolument faux (lire : Budget 2008 : de l’art de resservir les plats)

    Nous voulons de véritables réformes et demandons :

    - Une véritable autonomie scientifique et pédagogique des acteurs de la recherche et de l’enseignement par rapport au politique, qui leur est niée contrairement à ce que la référence à l’autonomie des universités veut laisser croire. Celle-ci ne peut pas se résumer à accorder un pouvoir excessif aux présidents d’université, notamment dans les processus de recrutement de personnel Rappelons que l’évaluation et le recrutement par des pairs compétents sont la norme internationale, et permettent d’éviter l’arbitraire et le clientélisme.

    - Un renforcement du partenariat entre universités et organismes de recherche, clé de voûte du système national de recherche, alors que celui-ci se délite. L’affaiblissement méthodique du CNRS, conduisant à son démantèlement programmé, doit être immédiatement arrêté.

    - L’octroi aux universités d’un financement par étudiant équivalent à celui des classes préparatoires, des BTS et des écoles professionnelles. Cet investissement est la condition d’un enseignement supérieur de haut niveau, permettant de redonner aux universités la place qu’elles doivent occuper, et est nécessaire pour renouer avec l’ambition de démocratisation scolaire.

    - Une répartition complètement modifiée des affectations de moyens pour l’enseignement supérieur et la recherche prévues dans le budget 2008 en diminuant les crédits affectés à l’ANR et au Crédit Impôt Recherche, pour augmenter ceux versés aux laboratoires par le biais des établissements (universités et organismes de recherche). Ils en ont cruellement besoin.

    - Un engagement financier important de l’État pour les universités et les organismes de recherche – au lieu du désengagement en cours –, condition indispensable pour que le financement privé ne conduise pas à un contrôle, par le privé, des activités d’enseignement supérieur et de recherche.

    - Un plan pluriannuel de création d’emplois afin de diminuer le service d’enseignement des enseignants actifs en recherche, et de renforcer l’encadrement pédagogique en premier cycle. Un tel plan est indispensable pour interrompre la précarisation toujours croissante des personnels travaillant dans ces services publics (chercheurs, enseignants chercheurs, ingénieurs, techniciens, et personnels administratifs).

    Aucune des dispositions de la Loi LRU, votée à la sauvette en août 2007 après un simulacre de concertation ne répond à ces demandes fondamentales.

    Étudiants, enseignants-chercheurs, chercheurs et l’ensemble des personnels travaillant dans l’enseignement supérieur et la recherche, nous avons tous intérêt au meilleur fonctionnement possible du service public d’enseignement supérieur et de recherche. Dialoguons, soyons solidaires pour améliorer ce système et éviter une dérive dont nous ne voulons pas !

  • Le 22 novembre 2007 à 14:23

    l’Ag de l’IEP du mercredi 21 Novembre, réunissant entre 150 et 200 étudiant-e-s s’est prononcée pour la grève et a voté une motion de soutien aux étudiant-e-s de lyon 2 en lutte contre les interventions policières passées et à venir dans l’université, et pour l’ouverture d’un lieu de débat pour ces étudiant-e-s au sein de l’IEP, au cas où ce ne serait plus possible sur leur site. Elle appelle à la manif du jeudi 22 Novembre. Un comité de mobilisation a également été ouvert.

  • Le 19 novembre 2007 à 20:09

    Les 3 problèmes de Lyon 3 :
    1) en général, les étudiant-e-s ne se sentent pas concernés par ce qui se passe dans les autres facs et au niveau national
    2) une minorité de militants UNI-CORPO imposent le silence à tous-tes, souvent avec le soutien de l’administration.
    3) l’UNEF-Lyon 3 n’apparait qu’une fois par an, pour les éléctions étudiantes, puis se terre dans son local le reste de l’année...

    ...sans doute que si des étudiant-E-s déjà mobilisés viennent les voir (organisation d’une AG, etc.) les choses pourraient bouger.

    Demain les éléctions ont lieu à Lyon 3, serait-ce la journée idéale pour que la dernière fac inerte de Lyon rejoigne la mobilisation...?

  • Le 18 novembre 2007 à 21:10

    Merci de ne pas faire d’amalgames !!!!!!!!!!!
    JE trouve ce post particulièrement insultant et digne pour le coup d’un vrai facho !!!!!!!!!
    Les étudiants de Lyon 3 ne sont pas plus sarkosistes que ceux d’une autre université. Ce genre de cliché est totalement Faux !
    Si notre université devait être si truffé de sarkosiste comme vous le dites l’UNI serait la première organisation et non la dernière......... ;

    Merci de bien vouloir vous calmer et ne pas faire de préjuger purement péremptoire de la sorte.

    Bonne soirée

    Un étudiant de Lyon 3

  • Le 18 novembre 2007 à 18:19

    Alors tous à Lyon 3 demain ???!!!

  • Le 17 novembre 2007 à 09:14

    ah ah ou une petite action surprise dans ce repère de sarkozystes ??!!! Plusieurs étudiantEs de Lyon 3 nous ont déjà rejoint.

  • Le 16 novembre 2007 à 17:38

    Est-il prévu d’étendre le mouvement à Lyon 3 ? Pourquoi ne pas mobiliser une AG (sauvage ?) d’étudiantEs lundi pour rameuter du monde à la manif de mardi ?

  • Le 16 novembre 2007 à 11:31

    J’ai entendu parler d’un forum internet crée par les étudiants en lutte de Lyon pour suivre et échanger sur la mobilisation : quelqu’unE aurait il le lien dudit forum ?

    Merci :) !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Novembre2007-...(LRU et retraites) » :

LRU, rassemblement vendredi 18 janvier devant le conseil d’administration de Lyon 2" >Contre la LRU, rassemblement vendredi 18 janvier devant le conseil d’administration de Lyon 2

Rassemblement contre l’application de la LRU, qui risque d’être votée dans les nouveaux statuts de l’université Lyon 2, vendredi 18 janvier 2008 à 13h. Miseà jour le 18 janvier à 23h55. Bien que le nombre de votants n’ait pas été suffisant dès le premier tour (28 alors qu’il en fallait 30), une...

LRU et retraites)" ">> Tous les articles "Novembre2007-...(LRU et retraites)"