29 janvier et 1er février 2020 : des manifestations encore comprimées, une BAC toujours agressive

773 visites
Manif | Gilets Jaunes | Réforme des retraites 2019-2020

Le mercredi 29 janvier, une nouvelle manifestation était organisée par les syndicats pour obtenir la retraite du gouvernement. Le parcours allait de la Manufacture des Tabacs à la place Bellecour par le cours Gambetta. Une autre manifestation à l’initiative des Gilets jaunes s’est déroulée samedi 1er février. L’occasion pour la préfecture de restreindre encore davantage la liberté de manifestation.

Le périmètre interdit s’accroît, avec ou sans arrêté préfectoral

Le Comité note l’absence d’hélicoptère dans le ciel lyonnais le mercredi 29 janver – la Préfecture a cette fois refusé de brûler inutilement du carburant. En revanche, elle n’a pas renoncé à ses agissements provocants et liberticides, puisqu’elle a de nouveau interdit et bloqué le passage par la rue de la Barre. L’accès aux places Bellecour et Antonin Poncet était pourtant officiellement exclu du périmètre d’interdiction de manifester : la place Antonin Poncet n’était pas interdite par l’arrêté préfectoral. Passant outre ses propres arrêtés, la préfecture a élargi de fait le périmètre interdit en envoyant les gendarmes mobiles bloquer le passage au nord et centre de la place. Il restait donc au cortège un maigre passage sur la place pour rejoindre Bellecour.

C’est une énième illustration de la restriction de nos espaces de manifestation, qui s’est à nouveau matérialisée samedi 1er février, au cours d’une manifestation initiée par les Gilets jaunes, et lors de laquelle la police a empêché la libre circulation du cortège. Les manifestant-es se sont vu-es interdire l’accès à la Presqu’Île, au moyen d’un arrêté exhibé sur place, qui ne figure pourtant pas sur le site de la Préfecture. La restriction de la liberté de manifester se routinise jusqu’à s’émanciper des procédures censées la justifier.

La BAC, ou la doctrine de l’escalade

PNG - 284.4 ko

Avant ce blocage de la place Poncet, la tête de cortège était arrivée à Saxe-Gambetta aux environs de 15h. L’avenue de Saxe était coupée par des forces de police (CRS, formés au maintien de l’ordre), tandis que l’avenue Jean Jaurès était coupée par la BAC. Alors que le cortège avançait tranquillement et pacifiquement, la BAC a choisi d’adopter une attitude provocante et d’avancer sur lui d’un pas énergique, avant de s’arrêter à quelques mètres. La BAC a visé, sans aucune raison, les manifestants au LBD. La manœuvre a suscité une forte tension, à laquelle le cortège a répondu avec quelques jets de projectiles qui ont atterri aux pieds du cordon. La BAC a immédiatement riposté avec des tirs de grenades lacrymogènes. Les CRS, de leur côté, n’ont ni tiré ni bougé : la doctrine d’intervention de la BAC lyonnaise ne consiste donc pas à canaliser, mais bien à provoquer et à agresser.

Dans un prochain communiqué, le Comité de liaison reviendra en détail sur les opérations de police qui ont violenté, le matin du mercredi 29 février, les lycéens et lycéennes de plusieurs établissements lyonnais

P.-S.

Le lien vers le communiqué : ici

Le comité de liaison contre les violences policières (Lyon) regroupe des individus et plusieurs collectifs et structures : Commission justice des assemblées des gilets jaunes de Lyon - Association des victimes de crimes sécuritaires - Collectif de blessés « Dévisageons l’état » - Caisse de solidarité - Ligue des droits de l’homme - Syndicat des avocats de France - Solidaires 69 - Collectif 21 Octobre - Planning familial 69 - Libre Pensée du Rhône - Collectif d’avocats : « les activistes du droit » - NPA - Ensemble - UD CGT 69 - Attac Rhône.

Si vous êtes témoin de violences policières, envoyez votre témoignage : surveillonsles@riseup.net.

Blog : https://surveillonsles.art.blog/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Surveillons les » :

>Violences policières dans les lycées : la matraque comme pédagogie

Lors de l’année scolaire 2019-2020, les lycéens et lycéennes de l’agglomération lyonnaise ont pris part aux mouvements sociaux. En réponse, ils ont été victimes d’une répression policière approuvée par le rectorat et par certaines directions de lycées. Quand des responsables de l’éducation nationale...

› Tous les articles "Surveillons les"

Derniers articles de la thématique « Manif » :

>Rassemblement le 11 juillet pour la régularisation des Sans Papiers

Suite aux manifs du 30 mai et du 20 juin pour la régularisation inconditionnelle et pérenne de tous les sans papiers, un Collectif de Sans Papiers de Lyon vient de se créer à l’initiative des personnes concernées. Le collectif appel à un rassemblement le 11 juillet à 14h30, place de la Comédie, à...

>[Jura] Maxi-répression à la Mini-festation

Ce samedi 16 mai, la police a fait du zèle lors de la « mini-festation » de Lons-le-Saunier (Jura). Des participant.e.s, dont certain.e.s ont passé une vingtaine d’heures en garde-à-vue, racontent...

› Tous les articles "Manif"

Derniers articles de la thématique « Gilets Jaunes » :

› Tous les articles "Gilets Jaunes"

Derniers articles de la thématique « Réforme des retraites 2019-2020 » :

>Violences policières dans les lycées : la matraque comme pédagogie

Lors de l’année scolaire 2019-2020, les lycéens et lycéennes de l’agglomération lyonnaise ont pris part aux mouvements sociaux. En réponse, ils ont été victimes d’une répression policière approuvée par le rectorat et par certaines directions de lycées. Quand des responsables de l’éducation nationale...

>Semaine Noire : Suivi de la semaine du 16 au 21 mars

Après près de 3 mois de grève et de lutte, et alors que devait s’engager une « Semaine Noire » de luttes, dans les transports et la fonctions publiques afin d’accentuer la pression pendant l’entre deux tours des municipales, le gouvernement annonce le confinement de la population, pour au moins 15...

>Les Misérables rejoignent Victor Hugo pour l’acte national 69 des GJ

Il fallait faire confiance à la logique des chiffres : l’acte 69 des gilets jaunes dans le 69 a été une belle réplique au 49.3. Alors que cela fait plusieurs mois, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites, qu’il semblait impossible de déborder le dispositif policier à Lyon, ce...

› Tous les articles "Réforme des retraites 2019-2020"