Un gilet jaune passe en comparution immédiate ce 31 décembre à Lyon

1348 visites
Comptes-rendus de justice | zbeul hiver 2018/2019 | Gilets Jaunes

Il était venu de Savoie pour manifester à Lyon ce weekend avec les gilets jaunes, ce jeune d’une vingtaine d’années comparaissait pour participation à un groupement en vue de commettre des dégradations.
Les policiers ont retrouvé sur lui : 7 pétards, des gants de moto, une bombe de peinture rouge, deux bouteilles remplies de peinture jaune, un masque à gaz et un couteau.

Il est arrêté vers 15h45 lors d’une dispersion, alors qu’il retournait en direction de la place Bellecour. Des policiers décident de le fouiller et trouvent ce qu’ils pensent à ce moment être un cocktail Molotov (ils vont comprendre pendant la garde à vue qu’il ne s’agit en réalité que de peinture jaune).

Comme ils n’ont pas grand chose contre lui, on lui colle donc le nouveau délit automatique venu remplacer l’outrage dans les procédures judiciaires. [1]

Afin d’étayer leurs accusations, les policiers ont fouillé le téléphone et retrouvé des SMS que la juge qualifie de « surprenant voir inquiétant ». Dans un de ces messages, quelqu’un lui conseille par exemple de prendre des gants pour « relancer les lacrymogènes », ce a quoi il répond « j’ai pris mes gants de moto » : on ne le rappellera jamais assez, évitez toute communication par SMS ...

La procureure a réclamé 3 mois de prison avec sursis, 130h de TIG, interdiction du département du Rhône et la confiscation de toutes les armes qu’il pourrait y avoir chez lui.

La juge le condamne à une peine de 100 jours-amende [2] à 10€, plus une interdiction de détention d’armes pendant 3 ans.

Notes

[1Jusqu’il y a peu, lorsque les flics ne savaient pas de quoi accuser une personne arrêtée en manifestation, on l’accusait d’outrage et rébellion. Ces dernières années, c’est plutôt l’attroupement en vue de commettre des violences qui sert de délit dans ces cas

Groupes associés à l'article

Caisse de Solidarité - Témoins

  • Tel : 06.43.08.50.32
  • 91 rue Montesquieu 69007 Lyon
  • caissedesolidarite /at/ riseup.net
  • Autres infos : Permanence les 1ers jeudis du mois à 19h à la Luttine, 91 rue Montesquieu (Lyon 7eme) Possibilité de permanence en mixité choisie à 18h30, les 1ers jeudis du mois à la Luttine, 91 rue Montesquieu (Lyon 7eme). Pour les dons : par chèque à l’ordre de Témoins-Caisse de Solidarité à envoyer au 91 rue Montesquieu 69007 Lyon ou via le site helloasso : https://www.helloasso.com/associations/temoins-des-acteurs-en-mouvement/formulaires/2 La caisse de solidarité est membre du réseau RAJCOL [https://rajcollective.noblogs.org/->]

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Caisse de Solidarité - Témoins » :

 Force a dû rester à la loi », les émeutes de La Duchère en procès

Suite à la chute d’un adolescent de 13 ans à scooter dans le quartier de la Duchère, probablement percuté par une voiture de flics banalisée le 3 mars 2021, des émeutes éclataient le lendemain vers 17 heures 30. 12 personnes étaient interpellées, 9 d’entre elles remises en liberté le lendemain faute de...

› Tous les articles "Caisse de Solidarité - Témoins"

Derniers articles de la thématique « Comptes-rendus de justice » :

 Force a dû rester à la loi », les émeutes de La Duchère en procès

Suite à la chute d’un adolescent de 13 ans à scooter dans le quartier de la Duchère, probablement percuté par une voiture de flics banalisée le 3 mars 2021, des émeutes éclataient le lendemain vers 17 heures 30. 12 personnes étaient interpellées, 9 d’entre elles remises en liberté le lendemain faute de...

>Bref retour sur la répression de la manifestation contre la LSG

Suite à la manifestation, il y aurait eu au moins 10 arrestations. De nos informations, une personne au moins a été amenée à l’hôpital pendant sa garde-à-vue, apparemment suite à des violences policières lors de son interpellation. Une personne a été condamnée en comparution immédiate lundi 18 janvier...

› Tous les articles "Comptes-rendus de justice"

Derniers articles de la thématique « zbeul hiver 2018/2019 » :

› Tous les articles "zbeul hiver 2018/2019"

Derniers articles de la thématique « Gilets Jaunes » :

› Tous les articles "Gilets Jaunes"