Migrations - sans-papiers

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Liberté de circulation, liberté d’installation !

Il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde : Liberté de circulation, liberté d’installation ! Les anarchistes revendiquent le droit pour chacun et chacune de s’installer et de vivre où il le souhaite. En cette période de répression et de suspicion ambiante, il est bon de le rappeler. Surtout, si en France l’accélération des procédures anti-immigration se fait chaque jour plus ressentir, c’est désormais au niveau européen que l’arsenal se met en place. La situation hispano-marocaine dans les (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Grève de la faim au CRA St-Exupéry

Il est très souvent difficile d’avoir des infos sur la (sur)vie des individu-es dans des lieux clos comme les prisons, les centres de rétention administratifs ou autres institutions de ce genre qui invisibilisent certaines classes sociales qui mettent en péril le « bonheur universel ». Mais récemment (pour l’échelle temporelle du popouri) la Cimade, par le biais du Collectif 69 de soutien aux sans papiers, a fait sortir d’entre ces quatre murs (pas toujours imperméables !) la grève de la faim qui s’y (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Lyon ville frontière...

À Lyon, pour notre plus grand bonheur, il n’y a pas (encore) de douaniers qui pullulent dans la rue. Les frontières ne sont pas pour autant absentes du panorama lyonnais... Les frontières ne sont pas visibles mais peuvent être matérialisables avec, par exemple, les patrouilles de police qui traquent les populations « originaires » des pays de l’est, du Maghreb,... pour leur rappeler qu’ils et elles ne sont pas à la place où l’État voudrait les assigner.
Derrière ces uniformes se cache une multitude (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

La campagne contre les centres de rétention ? ça continue !...

À l’aéroport St Exupéry, il y a un centre de rétention administrative (CRA), rouage indispensable de la machine à expulser où les indésiré-es sont stocké-es pour désormais 32 jours. En passant de 12 à 32 jours, l’augmentation de la durée en centre de rétention implique tout un programme d’agrandissement et de construction de locaux. Au niveau national, il y a actuellement 715 places en centre de rétention administrative (CRA) - il y en aura 230 de plus en 2004 et 600 en 2006 (si l’on n’y fait rien...)
À (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

L’OMI n’est pas notre ami

Les centres de rétention administrative (CRA) constituent un rouage essentiel du dispositif d’expulsion des personnes étrangères en situation irrégulière. Pour autant, les politiques migratoires instaurées au niveau de l’espace Schengen ne se résument pas seulement à la mise en place d’une machine à expulser : elles ont pour première conséquence de condamner les populations migrantes à la clandestinité, c’est à dire de les soumettre à un contrôle policier et à une exploitation économique spécifique. En (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Nulle part c’est près de chez nous

Dimanche 25 avril 2004.
Par une belle matinée ensoleillée nous sortons du centre de rétention de Satolas où nous avons rendu visite à une camarade sénégalaise embastillée avec ses deux enfants de 4 et 6 ans, d’ailleurs nés sur le sol français (la présence d’enfants au centre de rétention est de plus en plus fréquente).
Nous rencontrons alors monsieur XYZ, assis avec sa valise sur la pelouse coincée entre les barbelés du centre de rétention et l’autoroute. Image irréelle... Monsieur XYZ attend ses amis qui (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Rétention : GFC complice

C’est donc GFC construction (« des défis à relever »), filiale de Bouygues, qui s’est vue attribuer, le 22 mars 2004, le marché concernant la rénovation et l’aggrandissement du centre de rétention administrative de Lyon-St Exupéry (B.O.A.M.P 15 A, annonce n° 196, parution du 27 janvier 2004) - dont la capacité « d’accueil » doit donc passer d’environ 70 personnes retenues (ne sont jamais comptées par les autorités les mineur-e-s, de plus en plus nombreux-euses, pour qui on ajoute simplement quelques matelas à (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Pop’potins

Le 17 avril, dans le cadre d’une journée de mobilisation contre les centres de rétention, quelques personnes certainement peu recommandable ont décidé d’aller voir comment le soleil se levait au-dessus du centre de rétention administratif de Lyon-St Exupéry (désigné par la suite par le doux nom de « CRA »). Au passage, sur les ponts surplombant des accès autoroutiers à l’aéroport et donc, au CRA, trois banderoles ont été accrochées : « ici comme ailleurs, non aux centres de rétention », « arrêt des expulsions (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Petites annonces - brèves

Le 31 janvier dernier, le CLAG (collectif lyonnais après-Gênes) et poudre d’escampette (collectif contre les centres de rétention) ont coorganisé, à Lyon, la journée européenne contre les centres de rétention et de soutien aux sans-papiers. Le contexte était particulier : depuis quelques temps rien n’avait été fait autour de la question des sans-papiers, le mouvement s’étant mit en veilleuse à cause de conflits internes. Divers événements se sont déroulés ce jour : la BAC (brigade d’actions chantées) (...)

Petit guide lyonnais Migrations - sans-papiers

Quelques bonnes raisons de se lancer dans une campagne nationale contre la construction et la rénovation des centres de rétention

Empêcher la construction de nouvelles places de rétention est un biais concret pour lutter contre la mise en place du projet de loi Sarkozy sur l’immigration.
L’augmentation des places en rétention et en zone d’attente est la condition nécessaire à l’applicabilité du projet Sarkozy dont une des mesures vise à prolonger le temps de rétention. Le plan de construction et de rénovation (préparé par la gauche sous couvert d’amélioration des conditions de rétention dans le rapport Mermaz) qui se développe (...)

| 1 | ... | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info