zbeul décembre 2018

Infos locales Répression - prisons

Compte-rendu des comparutions immédiates de gilets jaunes du 14 janvier

L’acte IX des gilets jaunes a encore rassemblé des milliers de personnes à Lyon. La manifestation a donné lieu des affrontements entre manifestants et policiers (en particulier avec la BAC). La veille, le Ministre de l’intérieur avait proféré via TF1 des intimidations envers tout ceux et celles qui se rendrait à ces manifestations : ils et elles seraient considérés de fait complices des violences qui allaient se dérouler. Il avait par ailleurs donné publiquement des consignes « de fermeté » aux policiers mais aussi aux procureurs sur la répression judiciaire à exercer. La manifestation lyonnaise a donné lieu à 23 interpellations. Lundi matin la police nationale du Rhône produisait un communiqué de presse envoyé aux médias locaux en essayant de se faire passer pour la victime des gilets jaunes en furie. Après s’être auto-congratuler d’avoir interpellé à tout va, le communiqué policier appelait à faire une démonstration de la fermeté de l‘Etat vis-à-vis du mouvement en cours, et d’ainsi décourager les manifestants de samedi prochain. Récit d’une audience des comparutions immédiates hors norme qui a duré de 14h à 23h30.

Infos locales Répression - prisons

Exclusion de deux élèves suite à l’organisation de blocus pacifiques : appel à soutien

Deux élèves du lycée Saint Just, P. (2nde) et H.(1ère), suite à la mise en place d’un blocus pacifique de leur établissement ont tous deux été soumis à une exclusion d’une durée de deux semaines pour « obstruction volontaire du Lycée », en attente d’un conseil de discipline. Selon les mots du proviseur adjoint, il s’agirait d’une mesure du Lycée, qui ne souhaite pas que les lycéens recommencent à militer durant cette rentrée, et que des blocus se reproduisent...
Cette sanction est donc purement politique ... Appel à soutien !

Brèves Répression - prisons

Comparution immédiate de l’acte VIII du samedi 5 janvier

Ce lundi 7 janvier au tribunal, un Gilet jaune est passé en CRPC (Comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité). Il a donc dû être normalement libéré. Un autre est passé en comparution immédiate : il y a des chances qu’il n’ait pas été libéré. Voici quelques éléments de son procès :
Il lui est reproché un incendie de poubelle, des jets de projectiles sur un agent de la BAC, des insultes sur la police ("fuck the police"). Il est polonais, vit de petits boulots au noir et ne parle pas français (une (...)

Infos locales Salariat - précariat

A Lyon plus de 4000 manifestants pour l’acte VIII des Gillets Jaunes !

Ce samedi 5 janvier, la mobilisation des "Gilets Jaunes" continue. Deux rendez-vous ont été postés sur Facebook pour ce samedi. L’un à 10H00 devant la Gare des Brotteaux pour "une véritable démocratie, pour une justice sociale, fiscale et pour une transition écologique", et un autre rendez-vous à 14h00 place Bellecour.

Brèves Répression - prisons

Un gilet jaune passe en comparution immédiate ce 31 décembre à Lyon

Il était venu de Savoie pour manifester à Lyon ce weekend avec les gilets jaunes, ce jeune d’une vingtaine d’années comparaissait pour participation à un groupement en vue de commettre des dégradations. Les policiers ont retrouvé sur lui : 7 pétards, des gants de moto, une bombe de peinture rouge, deux bouteilles remplies de peinture jaune, un masque à gaz et un couteau.
Il est arrêté vers 15h45 lors d’une dispersion, alors qu’il retournait en direction de la place Bellecour. Des policiers décident de (...)

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Communiqué de Stéphane Trouille, condamné à Valence après une manifestation des Gilets jaunes

Le verdict de notre procès du mercredi 26 décembre où j’ai été condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis plus une interdiction de manifester pendant 3 ans a été un nouveau choc, après le choc carcéral que j’ai vécu pendant les 12 jours de détention provisoire. De même pour les trois autres Gilets jaunes, Tom, Dylan et Maria qui ont également été condamnés à de la prison ferme et à une interdiction de manifester.

Brèves Répression - prisons

Un "Gilet Jaune" condamné à 8 mois de prison ferme à Lyon

On apprend sur Twitter qu’un Gilet jaune a été condamné à 8 mois de prison ferme pour avoir commis des "violences contre les forces de l’ordre", le 22 décembre dernier, lors de l’acte VI des Gilets Jaunes. L’info émane tout simplement du compte Twitter de la préfecture d’Auvergne-Rhône-Alpes qui sans aucune retenue, se vante de la répression du mouvement des Gilets Jaunes. Le préfet en profite pour “saluer l’efficacité de la police nationale du Rhône, la coordination de la chaîne pénale et la fermeté de la (...)

Analyse et réflexion Globalisation - capitalisme

La crise, c’est ceux qui ont le pognon qui doivent la payer

Depuis 40 ans que c’est la crise, c’est principalement dans nos portefeuilles qu’on est venu tirer l’argent. À chaque pic de crise ce sont des nouveaux tours de vis qui nous touchent et depuis 2008, ça a pas raté. C’est encore et toujours des aides sociales et des salaires qui ne suivent pas l’inflation et de moins en moins de services publics. Ceux qui ont du pognon continuent par contre tranquillement à s’enrichir. Cette année, il y avait encore 258 millionnaires de plus que l’année dernière.

Analyse et réflexion Salariat - précariat

La vie en jaune

Un mouvement sans précédent. Par son ampleur, sa composition, ses modes d’action et d’organisation. De par son efficacité aussi : jusqu’au dernier épisode terroriste à Strasbourg la révolte des gilets jaunes saturait les médias. Ils ont effectivement commencé à grignoter la croissance, gripper un peu la grande machine, plomber le calendrier de l’avent ; ils ont retourné « la plus belle avenue du monde », fait chialer Alain Juppé et arraché à Macron les débuts d’un mea culpa plus une poignée de dollars (euh d’euros)… Sans compter que le mouvement a allègrement effacé, en deux semaines, les fameuses taxes sur les carburants qui avaient constitué son motif initial.

| 1 | 2 | 3 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info