A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Zineb Redouane, assassinée le 1er décembre 2018 à Marseille

Zineb est décédée des suites de la blessure occasionnée le 1er décembre 2018 par une grenade lacrymogène qu’elle a reçu dans le visage à la fenêtre de son appartement marseillais. Elle est une victime emblématique des violences policières à l’œuvre depuis l’automne 2018 dans le cadre de la répression des manifestations marseillaises contre le mal logement et du mouvement des Gilets Jaunes.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Quand on comprend que les grenades sont un enjeu stratégique pour la doctrine du maintien de l’ordre…

Le 2 décembre 2014, soit un peu plus d’un mois après l’assassinat de Rémi Fraisse par le maréchal des logis Jasmain, qui avait cru utile de lancer une grenades offensive de type OF F1 par dessus une grille pour disperser des manifestants en pleine nuit, l’Inspection Générale de la Gendarmerie Nationale rendait son rapport sur le déroulé des événements.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Histoire, technique et business des armes dites « non létales »

Une enquête —historique , technique et géographique — sur les armes à létalité réduite, c’est-à-dire toutes les armes de la police censées ne pas tuer. A lire en trois parties, par le site Reims Médias Libres. Ces extraits ont été originellement publiés en 2015, depuis l’arsenal s’est développé, mais cet article conserve toute sa pertinence.

A lire sur d’autres sites Guerres - Armements

Afrin, la sacrifiée sur l’autel des alliances d’intérêts

Pas de discours hypocrite pour Afrin, quand les trahisons se font au grand jour. Le silence affiché de toutes les puissances internationales conjuguées peut mener à un massacre, au vu désormais de l’inégalité des forces. Les forces combattantes de défense d’Afrin, même renforcées par l’arrivée compliquée de renforts, eux-mêmes contraints de laisser les dernières poches tenues par Daech possiblement libres de leurs mouvements, ne suffiront pas à rétablir la supériorité des armes.

A lire sur d’autres sites Guerres - Armements

Rapport de Survie : révélations sur l’implication de Bob Denard au Rwanda, payé par les génocidaires via la BNP

L’association Survie publie jeudi 1er février un rapport avec des informations exclusives sur l’intervention d’un « corsaire de la République ». Sous une fausse identité, le célèbre mercenaire françafricain Bob Denard a aidé le gouvernement génocidaire, qui l’a rémunéré à Paris via la BNP. Cette intervention n’a pu se faire qu’avec la complaisance des autorités françaises.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Autopsie de l’arme qui à causée de lourdes blessures le 15 aout à Bure : la grenade « assourdissante » GLI F4

Au cours de la manifestation contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, des affrontements ont éclatés entre opposantEs au projet Cigéo et gendarmes sur les champs entourrant la commune de Saudron (Meuse). Peu avant la fin des hostilités, les gendarmes ont fait un usage intensif des grenades GLI F4, dite « grenades assourdissantes », occasionnant plusieurs blesséEs grave, dont l’un risque aujourd’hui une amputation des orteils.

A lire sur d’autres sites Guerres - Armements

La police investit dans l’algorithme de reconnaissance faciale : Big Brother enfin automatisé

Morpho-Safran est une entreprise de high-tech excessivement pointue dans le domaine de la biométrie, et qui depuis plusieurs années travaille sur des outils de « détection du crime » à base d’IA prédictives. Une première tentative de réalisation d’un logiciel en partenariat avec le Teralab de Mines Télécom et nommé Anticrime/Horizon a été effectuée. Selon les informations de l’époque, ce logiciel semblait destiné avant tout à concurrencer Predpol, le fameux logiciel de détection du crime américain.
Mais la (...)

| 1 | 2 | 3 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info