A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Médias

Journée d‘action par rapport aux perquisitions et la fermeture de linksunten.indymedia.org le 25 août

Après les émeutes contre le G20 à Hambourg, l‘Etat allemand s‘est lancé dans une nouvelle campagne contre „les autonomes“. Au tout début de la campagne répressive de l‘été passé, le ministère de l‘intérieur a interdit la plateforme d‘information de la gauche radicale linksunten.indymedia.org et a fait perquisitionner plusieurs apartements ainsi que l‘espace autogéré KTS Freiburg, le 25 août 2017. Depuis cette date, le média n‘existe plus.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.

A lire sur d’autres sites Médias

La distribution de la presse papier au bord du naufrage

Depuis quelques mois, le principal acteur de la distribution de la presse papier – Presstalis, anciennement NMPP – a de très gros problèmes financiers. Pour assurer sa propre survie, Presstalis a décidé le 6 décembre de prendre des mesures radicales qui menacent directement la survie des petits magazines, Canard PC compris.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Aulnay sous bois : la presse encore surprise à couvrir une violence policière, la vidéo vient encore les contredire

Encore une histoire de « violence anti flic » à Aulnay sous bois a pleuré le Parisien le jour du nouvel an. Comme lors des violences de Viry Chatillon le mois dernier, la mécanique est bien huilée : les flics communiquent, les journalistes relaient. Hélas, encore une fois c’est la vidéo qui vient rétablir un semblant de vérité.

A lire sur d’autres sites Médias

Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des « zadistes »

Alors que l’hypothèse d’un abandon officiel du projet d’aéroport se dessine enfin, on assiste en parallèle à une campagne politique et médiatique de diabolisation des « zadistes ». A partir de quelques photos et informations diffusées par des services de gendarmerie, nous voyons, depuis quinze jours, enfler des fables reprises sans aucune gêne d’articles en plateau télé par une cohorte d’« analystes », élu.e.s et journalistes. Ceci sans que les un.e.s ou les autres semblent souvent se préoccuper de vérifier quoi que ce soit avant publication.

A lire sur d’autres sites Médias

[Journal CQFD] SOS d’un canin en détresse

On le sait : les appels à soutien, c’est triste comme un jour sans vin. Et par les temps qui courent, c’est un peu trop tous les jours. Si on en est réduit, contraint et forcé, à cette extrémité, ce n’est pas par plaisir de la jouer lacrymal. Mais parce qu’il y a danger mortel pour le Chien rouge. Car oui : CQFD ne va pas bien. Du tout.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

« Des requêtes, par centaines, des actions, par milliers. » Nouvelle attaque contre Indymedia Nantes

Fin Septembre, nos camarades d’Indymedia Grenoble et nous avions dû retirer une contribution suite à une requête de l’OCLCTIC. Notre première réaction a été de nous dire qu’il s’agissait d’une tentative de l’Etat de faire un exemple afin d’effrayer les sites d’infos pour que ce genre de revendication ne soit à terme plus publiée. Le 26 Octobre, nous avons reçu une autre de ces requêtes de retrait pour la revendication de l’incendie de voitures de police municipale à Clermont-Ferrand. Et c’est sans surprise que nous en avons reçu une troisième requête le soir du 31 Octobre, demandant le retrait de la revendication de l’incendie de véhicules de gendarmerie à Meylan.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble et Nantes sont victimes de l’antiterrorisme

Lors de la nuit de jeudi 21 septembre, à trois heures du matin, un incendie a ravagé un hangar de la gendarmerie de Grenoble, ainsi que la cinquantaine de véhicules qui s’y trouvaient. À treize heures, un article de revendications est publié sur Indymedia Grenoble. Quelques heures plus tard, l’équipe du site reçoit, par personnes interposées, un courriel de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) la sommant de retirer le contenu du-dit article pour « provocation à des actes de terrorisme ou apologie de tels actes ». Cette requête, qu’a aussi reçu Indymedia Nantes fait directement écho à l’attaque qui a eu lieu en Allemagne le 25 août dernier contre Indymedia Linksunten, attaque qui s’est soldée par la perquisition de quatre domiciles et un centre social autogéré, et ce pour des prétextes similaires.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

[indymedia Nantes ] Entrepôt de gendarmerie en feu, que reste-t-il des libertés sur le Web ?

Dans la nuit du Mercredi 20 Septembre, en geste de solidarité pour les personnes qui passent en procès à Paris pour « l’affaire » de la voiture de police brulée Quai de Valmy , et pour laquelle de lourdes peines ont été requises par le procureur, des allumettes étaient craquées pour incendier des véhicules et entrepôt de la gendarmerie à Grenoble.
Dès le matin suivant, la presse toujours en mal de sensation, en faisait ses gros titres. Le midi même, un texte de revendication était publié d’abord sur (...)

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Solidarité avec Indymedia Linksunten attaqué par l’état allemand

A peine deux mois après le G20 d’Hambourg, et alors que les élections allemandes approchent, le ministre de l’intérieur Thomas De Mazière a décidé de bannir Indymedia Linksunten, allant même jusqu’à interdire son logo. Des perquisitions dans plusieurs lieux ont en outre accompagné cette attaque, dont dans un centre social de Freibourg, qui a mobilisé 250 policiers anti-émteutes pour sécuriser la ville.
Trois personnes à Freibourg ont ainsi reçu l’ordre de mettre fin aux opérations de maintenance du site (...)

A lire sur d’autres sites Médias

Développons les stratégies médiatiques de nos mouvements

Ce texte, tiré du site anarchiste It’s Going Down (IGD), même s’il est tourné vers les Etats-Unis, fait cruellement écho à la situation en France et en Europe. En effet, à l’heure des réseaux sociaux, rares sont les stratégies porteuses d’espoir sur le web anarchiste français. Si Rebellyon, le réseau Mutu et ses centaines de milliers de visiteurs mensuels, dénotent un peu, un grand travail reste à accomplir pour contrer l’hégémonie réactionnaire de l’extrême droite et de la presse bourgeoise.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info