Site collaboratif d’infos alternatives

A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble et Nantes sont victimes de l’antiterrorisme

Lors de la nuit de jeudi 21 septembre, à trois heures du matin, un incendie a ravagé un hangar de la gendarmerie de Grenoble, ainsi que la cinquantaine de véhicules qui s’y trouvaient. À treize heures, un article de revendications est publié sur Indymedia Grenoble. Quelques heures plus tard, l’équipe du site reçoit, par personnes interposées, un courriel de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) la sommant de retirer le contenu du-dit article pour « provocation à des actes de terrorisme ou apologie de tels actes ». Cette requête, qu’a aussi reçu Indymedia Nantes fait directement écho à l’attaque qui a eu lieu en Allemagne le 25 août dernier contre Indymedia Linksunten, attaque qui s’est soldée par la perquisition de quatre domiciles et un centre social autogéré, et ce pour des prétextes similaires.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

[indymedia Nantes ] Entrepôt de gendarmerie en feu, que reste-t-il des libertés sur le Web ?

Dans la nuit du Mercredi 20 Septembre, en geste de solidarité pour les personnes qui passent en procès à Paris pour "l’affaire" de la voiture de police brulée Quai de Valmy , et pour laquelle de lourdes peines ont été requises par le procureur, des allumettes étaient craquées pour incendier des véhicules et entrepôt de la gendarmerie à Grenoble.
Dès le matin suivant, la presse toujours en mal de sensation, en faisait ses gros titres. Le midi même, un texte de revendication était publié d’abord sur (...)

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Solidarité avec Indymedia Linksunten attaqué par l’état allemand

A peine deux mois après le G20 d’Hambourg, et alors que les élections allemandes approchent, le ministre de l’intérieur Thomas De Mazière a décidé de bannir Indymedia Linksunten, allant même jusqu’à interdire son logo. Des perquisitions dans plusieurs lieux ont en outre accompagné cette attaque, dont dans un centre social de Freibourg, qui a mobilisé 250 policiers anti-émteutes pour sécuriser la ville.
Trois personnes à Freibourg ont ainsi reçu l’ordre de mettre fin aux opérations de maintenance du site (...)

A lire sur d’autres sites Médias

Développons les stratégies médiatiques de nos mouvements

Ce texte, tiré du site anarchiste It’s Going Down (IGD), même s’il est tourné vers les Etats-Unis, fait cruellement écho à la situation en France et en Europe. En effet, à l’heure des réseaux sociaux, rares sont les stratégies porteuses d’espoir sur le web anarchiste français. Si Rebellyon, le réseau Mutu et ses centaines de milliers de visiteurs mensuels, dénotent un peu, un grand travail reste à accomplir pour contrer l’hégémonie réactionnaire de l’extrême droite et de la presse bourgeoise.

A lire sur d’autres sites Éducation - partage des savoirs

Faîtes du libre

En parallèle des Rencontres mondiales du logiciel libre qui se déroulent à Sainté, une volonté est née d’imaginer un autre événement pour amener une approche du libre moins numérique, plus critique et locale.
Nous pensons que des outils "libres" seuls ne suffisent pas à contenir tous nos désirs. Nous sommes les enfants sauvages d’une culture de rue. Notre liberté, c’est la solidarité. Notre logiciel c’est la bidouille, nos pratiques sont DIY, nous ne sommes pas des experts mais toujours en apprentissage. Nos médias servent à crier, clamer, chanter cette liberté. Nous sommes les punks, les nanards, les meufs en lutte.
C’est pour ça que pendant une semaine, on va vous en faire faire de toutes les couleurs !

A lire sur d’autres sites Médias

Mort de Shaoyo Liu : dans les médias, le retour du péril jaune

Le Parisien révèle, dans un article récent, le contenu d’une « note ultra-confidentielle » de la DGSI. Selon le document, le mouvement de protestation en réaction à la mort de Shaoyo Liu serait « infiltré » par des « réseaux mafieux » et des « agents de Pékin ». Une présentation pourtant trompeuse, reprise à tort et à travers dans les médias...

A lire sur d’autres sites Expression - contre-culture

L’amour à trois, Soral, Zemmour, De Benoist

Vous connaissez Alain Soral et Eric Zemmour. Mais les avez-vous lu ? Et savez-vous qui est Alain de Benoist ? Non ? Ce n’est pas grave. Oui ? Cet article est fait pour vous. Parce qu’un petit livre vient de paraître aux éditions Le monde à l’envers intitulé L’amour à trois. Alain Soral, Eric Zemmour, Alain de Benoist. Son auteur, Nicolas Bonanni, lui, a lu ces trois penseurs d’extrême-droite. Ca nous arrange bien, on préfère lire des choses plus intéressantes. Il propose une lecture critique des thèses (...)

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Relaxe du journal La Brique, attaqué par la mairie de Lille pour vente à la criée

Le 22 février 2015, le journal local de critique sociale la Brique est verbalisée par la police municipale pour avoir vendu le canard à la criée. Le journal refuse de payer, la mairie lui intente un procès. L’issue heureuse de ce procès rocambolesque a été dévoilée le 8 novembre. L’occasion d’un retour sur cette tentative ridicule de muselage et une audience absurde.

A lire sur d’autres sites Médias

Zehra Dogan jetée en prison : réagissons !

Zehra, journaliste de l’agence féminine JINHA, accusée d’être membre d’organisation illégale, pour ses articles et dessins, est actuellement détenue dans la prison des femmes, à Mardin.
Kedistan lance une campagne de solidarité, avec l’accord de ses amis et proches, pour dire aussi bien à Zehra qu’aux autorités qui l’ont mise en prison, qu’elle n’est pas seule.
Soyez-en sûrs, elle partagera cette solidarité avec ses co-détenues.

A lire sur d’autres sites Globalisation - capitalisme

Sortie du n°8 de Frustration - "L’esprit coursier contre le capitalisme"

Frustration est une revue politique trimestrielle d’écriture collective et de critique du capitalisme et de ses institutions politiques, économiques et sociales. Ni dieu ni maître à penser pourrait être son slogan, car elle préfère l’expérience personnelle des oppressions économiques et sociales et l’enquête menée par des non-spécialistes à la spéculation hors sol basée sur quelques grands intellectuels.

A lire sur d’autres sites Médias

Tir de barrage médiatique contre le Rojava

Différents billets surgissent, tous ayant des points communs, contre le Rojava. C’est un peu comme si certains relayaient par écrit l’irruption des chars turcs en Syrie, contre les combattantEs kurdes.
En pleine offensive turque à ses frontières, sur le sol syrien à partir de Jerablus, il est donc utile de re-publier cette réponse à un article d’août, qui semble curieusement préparer la dite “opinion publique”, à une offensive médiatique “anti PYD”, afin sans doute de mieux faire passer la pilule de (...)

A lire sur d’autres sites Globalisation - capitalisme

Nantes, 27 août : Rentrée des casses

Convenons qu’au bout de quatre mois de manifestations contre la loi Travaille !, la litanie des tags inspirés et des vitrines de commerce étoilées avait fini par avoir quelque chose de lassant ou du moins de répétitif. On ne s’émerveillait plus du merveilleux. À Nantes même, le fait que tous les distributeurs de billets du centre-ville soient durablement fracassés et que les employés de banque ne puissent plus travailler que protégés, côté rue, par des panneaux de bois, s’était imposé comme une (...)

A lire sur d’autres sites Médias

Sortie du numéro 7 de la revue Frustration

Frustration est un magazine politique lancé il y a deux ans et demi pour démocratiser la critique sociale et promouvoir l’idée qu’un changement de société est nécessaire et possible. Tous ses articles sont écrits collectivement. Frustration travaille à devenir un média de plus en plus accessible, dépourvu de jargon et de lourdeurs stylistiques tout en assurant une argumentation méthodique et des enquêtes de qualité. Un seul mot d’ordre est de rigueur pour y participer : être contre les élites capitalistes et leurs alliés et pour les gens.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info