-5°C et 37 enfants dehors à Vaulx-en-Velin : une école pour abri ce mardi 22 janvier

1005 visites
Vaulx-en-Velin Luttes dans les écoles pour le logement

37 enfants dorment dehors, dont certains depuis de nombreuses semaines. Malgré l’alerte envoyée à la préfecture, les appels journaliers au 115, ces familles ne voient aucune proposition arriver. Le collectif Jamais Sans Toit de Vaulx-en-Velin a décidé d’occuper une école mardi 22 janvier

Aujourd’hui, ce sont 37 enfants âgés de 10 mois à 18 ans, qui sont sans abri à Vaulx-en-Velin dont 33 élèves de la ville.
Malgré les appels au 115, la mobilisation des parents d’élèves, des habitant.e.s de la ville et des enseignant.e.s, la préfecture ne propose aucune place en hébergement d’urgence, contrairement à ce qui a été fait dans d’autres villes.

La situation est alarmante. L’Etat est hors-la-loi.
En effet, les parents, riverains et enseignant.e.s du collectif Jamais Sans Toit demandent seulement que l’article 345-2-2 du Code de l’Action sociale et des familles soit appliqué : « Toute personne en situation de détresse [...] a accès à tout moment à un hébergement d’urgence ».

Car les citoyen.e.s Vaudais.e.s et les professionnel.le.s de l’éducation, qui se montrent solidaires aux côtés des familles sans abri, ne peuvent se substituer à l’Etat.

Mardi 22 janvier, ils occuperont pourtant collectivement une école pour mettre les familles à l’abri. Les enseignant.e.s, parents d’élèves de nombreuses écoles et les habitant.e.s solidaires de la ville se rejoindront à l’école Courcelles, au Mas du Taureau, pour y passer la nuit.

Ce sera certainement le début d’une série d’occupations collectives, d’école en école.

Occupations d’écoles et rassemblement à Vaulx-en-Velin le jeudi 13 décembre

Depuis le 3 décembre, les collectifs « Jamais Sans Toit » Henri Wallon et Grandclément occupent les écoles de Vaulx-en-Velin dans la plus grande indifférence. Lors de l’audience accordée par la mairie au collectif « Jamais Sans Toit » Vaulx-en-Velin, aucune solution n’a été proposée aux 47 enfants à la rue (...)

14 décembre 2018
lundi 21 janvier 2019

-5°C et 37 enfants dehors à Vaulx-en-Velin : une école pour abri

16h30 - 17h30
École Courcelles

rue des frère Bertrand 69120 Vaulx-en-Velin

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Jamais Sans Toit » :

>Deux écoles occupées pour mettre à l’abri des enfants sans toit

Plusieurs familles sont dans la détresse au sein de la Métropole Lyonnaise. Les différents comités fédérés au sein du collectif « Jamais sans Toit » sur la Métropole de Lyon, les dénombrent jour après jour. Alors que le droit au logement est de plus en plus remis en cause, des écoles sont de nouveau occupées...

› Tous les articles "Jamais Sans Toit"

Derniers articles de la thématique « Luttes dans les écoles pour le logement » :

› Tous les articles "Luttes dans les écoles pour le logement"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Réunion du collectif Hébergement en danger le 18 novembre

Nous sommes des professionnels des structures d’urgence sociale du Rhône : lieux d’accueil, hébergements, équipes de rue, dispositifs de soin… Nous travaillons avec des personnes sans abri. Suite à la volonté du prefet de remettre en cause le droit à l’hébergement nous convoquons une réunion le 18-11 à...

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

› Tous les articles "Logement - Squat"