Mémoire

Mémoire Mémoire

Charlie Hebdo : compilation des articles publiés sur Rebellyon.info en janvier 2015

De nombreuses contributions ont été proposées à Rebellyon.info en janvier 2015 suite aux massacres du 7 et l’injonction à être Charlie.
Un an après, les agressions islamophobe, les contrôles au faciès, les violences policières et la stigmatisation des quartiers populaires ont augmenté.
Il nous semble alors important de remettre en avant les réflexions et analyses qui ont émergées à l’époque, et qui sont toujours brûlantes d’actualité.

A lire sur d’autres sites Médias

Je hais le nouvel an, par Antonio Gramsci

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour l’exercice à venir. Ils font perdre le sens de la continuité de la vie et de l’esprit. On finit par croire sérieusement que d’une année à l’autre existe une solution de continuité et que commence une nouvelle histoire, on fait des résolutions et l’on regrette ses erreurs etc. etc.

Infos locales Médias

Tchao Eric

Lundi 14 décembre, une sale maladie a emporté un camarade. Petit hommage, et l’occasion d’entendre à nouveau son intervention pour Rezo.net lors des 10 ans de Rebellyon.

A lire sur d’autres sites Mémoire

Thiaroye, bientôt la vérité sur un crime colonial ?

Y aura-t-il un procès en révision pour les condamnés de Thiaroye ? Après le massacre d’officiellement 35 soldats noirs dits « tirailleurs sénégalais » le 1er décembre 1944, au prétexte officiel qu’ils se mutinaient, 34 autres furent condamnés le 5 mars 1945 à des peines allant de 6 mois à 10 ans d’emprisonnement, à la dégradation militaire, à l’interdiction de territoire (français) ou encore à des amendes. Pour couvrir un crime colonial, la justice militaire française a fait passer les victimes pour des coupables, grâce à des rapports falsifiés par les bourreaux gradés et de quelques complices.

Infos locales Mémoire

Les communards à Lyon - Les insurgés, la répression, la surveillance, de Matthieu Rabbe

Après l’ouvrage de Laurent Gallet sur Antoine Cyvoct, l’Atelier de création libertaire continue dans la découverte de cette histoire libertaire lyonnaise méconnue. Cette fois, c’est Matthieu Rabbe qui aborde le thème des communards lyonnais.
Dans le cadre du mois de novembre libertaire, ces deux auteurs présenteront leurs livres au CEDRATS, le samedi 21 novembre 2015, à partir de 15 heures.

Infos locales Mémoire

23 octobre 1882 : Machinations et artifices - Antoine Cyvoct et l’attentat de Bellecour

Le lundi 23 octobre 1882, l’existence du jeune militant anarchiste Antoine Cyvoct est bouleversée. Ce jour-là, à vingt-trois heures de distance, deux bombes retentissent dans les nuits lyonnaises et occasionnent le décès d’un employé de commerce. C’est d’abord le café restaurant l’Assommoir, situé sous le théâtre Bellecour, qui est l’objet d’un attentat. Deux hommes et une femme quittent le box numéro 2 peu avant que l’explosion se fasse entendre. La nuit suivante, c’est le bureau de recrutement militaire qui est visé. Ce n’est qu’à la fin de l’année 1883, les 11 et 12 décembre précisément, que s’ouvre le procès d’Antoine Cyvoct pour ces deux attentats. La première grande affaire de « propagande par le fait » en France donne au parti anarchiste son « premier martyr ».

A lire sur d’autres sites Mémoire

Des étrangers, les Savoyards, inondent la France et portent préjudice au pays

« Voici quelques passages d’une affiche placardée sur les murs de Paris vers 1850. Elle est signée : “Un ouvrier”. Elle visait les Savoyards qui allaient gagner leur vie dans la grande ville française. Il faut dire que la Savoie ne sera annexée par la France que dix ans plus tard, en 1860, soit 30 ans après l’Algérie ! Remplacez le mot “Savoyards” par “Rroms” ou “musulmans”, les bouc émissaires d’aujourd’hui, et ce texte nous renvoie alors à ce racisme toujours plus assumé et qui gagne du terrain partout dans le monde et notamment en France »

Infos locales Salariat - précariat

Saint Nizier 1975-2015 : 40 ans de lutte

Il y a 40 ans, naissait ce qui allait devenir l’événement fondateur du mouvement des travailleurSEs du sexe : révoltées par la répression grandissante, les prostituées de Lyon occupaient dès le 2 Juin l’Eglise Saint-Nizier.
Parce que 40 ans après, nous en sommes toujours là, nous vous invitons à joindre la manifestation pour les droits des travailleuses du sexe, le 2 Juin, au départ de la Place Saint-Nizier à 14h.
Voir aussi le programme des Rencontres Internationales des Travailleuses du Sexe que vient clore la manifestation, et l’exposition organisée par Cabiria sur l’occupation de Saint Nizier en 1975.

A lire sur d’autres sites Mémoire

Histoire et perspectives actuelles de lutte pour refuser les heures supplémentaires dans l’Éducation Nationale

Quand on pense aux heures supplémentaires, on pense à la célèbre phrase « travailler plus pour gagner plus ». Mais est-ce si simple ? Les heures sup. et cette notion de travailler en plus de notre temps de travail ont-elles juste comme but d’avoir une aumône supplémentaire pour vivre ? L’utilisation des heures sup. n’a pas comme impact de simplement remplir notre porte monnaie.
Les enseignants sont eux aussi soumis à la possibilité de faire des heures supplémentaires. En fouillant un peu dans nos (...)

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 14 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info