Répression - prisons

Mémoire Répression - prisons

Le 18 décembre 1997 Fabrice Fernandez est abattu dans le commissariat du 9e d’une balle en pleine tête

Le jeune Fabrice Fernandez, 24 ans, a été abattu le 18 décembre 1997, d’une balle en pleine tête tirée à bout touchant, alors qu’il était interrogé, assis menottes aux poignets, dans les locaux du commissariat du neuvième arrondissement de Lyon, rue Berjon à Vaise. Le policier Carvalho, en état d’alcoolémie, au cours de l’interrogatoire, venait de tirer d’un fusil à pompe dont il avait mis le canon sur la mâchoire du jeune Fabrice Fernandez, le tuant sur le coup !

Infos locales Répression - prisons

Cagnotte pour les étudiant.e.s mobilisé.e.s

Le mouvement étudiant en lutte contre la précarité et contre les réformes néolibérales du gouvernement fait face depuis plusieurs semaines à une représsion importante de la part de la police, mais aussi de la présidente de l’université Lyon 2 Nathalie Dompnier, qui use et abuse du recours aux forces de l’ordre contre les étudiant.es. Afin de continuer la lutte et soutenir les camarades, les étudiant.es ont constitué une cagnotte de soutien pour payer les différents frais de justice.

Mémoire Répression - prisons

Le 12 décembre 1893, la première des trois « Lois Scélérates » était votée par l’Assemblée Nationale

Ce texte de Francis de Pressensé est issus d’une brochure publié au Éditions de la Revue blanche en 1899. Cette brochure se compose de trois texte. Le premier, reproduit ici dans sont intégralité « Notre Loi des Suspects ». Le second « Comment ont été faites les Lois Scélérates » d’un auteur inconnu et le troisième « L’application des Lois d’exception de 1893-1894 » d’Émile Pouget.

Infos locales Répression - prisons

Violence à la manifestation du jeudi 5 décembre

Récit d’une violence devenue que trop banale dans les manifestations en France et à Lyon. Jeudi 5 décembre, un manifestant reçoit en plein visage une bombe à gaz lacrymogène alors qu’il s’éloigne des gaz pour se protéger. Après plusieurs jours de douleurs, une visite à l’hôpital montre cinq fractures au visage. Un bilan qui lui vaudra 45 jours d’ITT et 35 jours d’AT.

Mémoire Répression - prisons

11 décembre 2016 : Les flics provoquent un accident de scooter à Vénissieux et tue Mehdi

Dimanche 11 décembre, au petit matin, un véhicule de police a voulu interpeller trois jeunes Vaudais qui circulaient sur un scooter. Sirène, gyrophare, le scooter dérape, l’un des 3 jeunes décède. Pour la presse, comme pour les flics, pas besoin d’enquête : comme d’habitude, les responsables de cette nouvelle tragédie sont d’abord les victimes.

Infos locales Répression - prisons

Rassemblement en mémoire de Mehdi tué le 11 décembre 2016 lors d’un controle de police

Vénissieux, le 11 décembre 2016. Mehdi, 28 ans, venait de fêter la naissance de sa fille et rentrait en scooter à Vaulx-en-Velin avec deux amis. La police veut le contrôler, il meurt ! En sa mémoire et pour que le combat continue, « Le Comité Vérité et Justice pour Mehdi » organise un rassemblement silencieux sur le lieux de sont décès le 11 septembre 2019 de 14h00 à 15h00

Infos locales Répression - prisons

Témoignage de violences policières rue des Verriers dans le 7e, 2h après la manifestation du 5 décembre

Deux heures après l’arrivée du cortège de la manifestation du jeudi 05 décembre 2019 à la place Jean Macé, un couple est témoin de nouvelles attaques policières dans sa rue, située à proximité de la place. Spectateur et spectatrice de répressions policières violentes, choqué·e·s par cette violence, iels viennent en aide à plusieurs blessé·e·s, et souhaitent partager cette heure scandaleuse.

Infos locales Répression - prisons

Interpellés à la fac pour des Kit-Kats !

Le délire sécuritaire de la présidente de l’Université Lyon 2 : Nathalie Dompnier frôle le ridicule tout en laissant un goût policier dans la bouche. Ce mercredi 27 novembre, deux jeunes ont étés arrêtés dans le campus de Bron après avoir volés quelques malheureux Kit-Kats dans un distributeur. L’intervention policère au sein de l’université était encore, il y a pas si longtemps, un scandale politique, aujourd’hui avec cette présidence, il semblerait que ce soit devenue une norme qu’il faudra accepter de gré, et surtout de force.

Mémoire Répression - prisons

Le 27 novembre 1793, « le vertueux canut » Denis Monnet est guillotiné

Denis Monnet est un personnage capital de la lutte des canuts du XVIIIe siècle, et du mouvement ouvrier, il mérite d’être mieux connu, et pas seulement des Lyonnais... À Lyon, pas une seule place, pas une seule rue, pas une seule école ne porte son nom, ni de même dans d’autres localités de l’agglomération lyonnaise !
Cette exécution sommaire à Lyon le 27 novembre 1793, est dûe à l’erreur parisienne. Où mène le jacobinisme parisien, le centralisme, la rigueur soi-disant « révolutionnaire », le penser global sans connaître rien du local... sinon à de graves erreurs, à la fureur meurtrière, à Denis Monnet guillotiné !

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 97 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info