Salariat - précariat

Mémoire Mémoire

Le 11 décembre 1978 : Baroud d’honneur à Longwy et Denain

Au mois de décembre 78, le groupe Usinor veut supprimer 21.750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise pour rester « vivre et travailler au pays ».

Mémoire

Le 27 novembre 1793, « le vertueux canut » Denis Monnet est guillotiné

Denis Monnet est un personnage capital de la lutte des canuts du XVIIIe siècle, et du mouvement ouvrier, il mérite d’être mieux connu, et pas seulement des Lyonnais... À Lyon, pas une seule place, pas une seule rue, pas une seule école ne porte son nom, ni de même dans d’autres localités de l’agglomération lyonnaise !
Cette exécution sommaire à Lyon le 27 novembre 1793, est dûe à l’erreur parisienne. Où mène le jacobinisme parisien, le centralisme, la rigueur soi-disant « révolutionnaire », le penser global sans connaître rien du local... sinon à de graves erreurs, à la fureur meurtrière, à Denis Monnet guillotiné !

Mémoire Médias

Avant de se révolter, les canuts avaient créé leurs moyens d’information

Voici un extrait de l’Écho de la Fabrique n°3 du 13 novembre 1831, quelques jours avant la révolte des canuts... : « Au commencement d’octobre, les ouvriers avaient eu déjà des réunions partielles, quand fut résolue une grande assemblée sur la place de la Croix-Rousse, à l’effet de nommer des délégués et non pas des chefs... » (Réédité et numérisé par Normale-Sup Lyon)
Ainsi naissait à Lyon la presse ouvrière, ce qui eu un impact considérable dans le monde entier. Dans l’Écho de la Fabrique, Marius Chastaing définit le journal : « c’est un bouclier (un journal sert d’armes défensives), un javelot (il sert à l’attaque), un miroir (il réfléchit les opinions), une arène (il leur ouvre un champ libre), une table rase (il reçoit des perspectives radicalement nouvelles et conserve leur expression diverse) ».

Mémoire

Vaucanson ou le prototype de l’ingénieur, et la grande grève à Lyon du 3 au 12 août 1744

Ce fut, parait-il, la plus grande grève de l’Ancien Régime. Jusqu’à 15.000 émeutiers dans les rues de Lyon du 3 au 12 août 1744. Ces ouvriers, essentiellement du textile, luddites avant les luddites, se soulevaient non pas contre l’introduction d’une machine, mais contre celle d’un règlement rédigé par Vaucanson qui, entre autres griefs, contraignait l’artisanat à se plier aux procédures de l’industrie naissante.

Mémoire Capitalisme / Consumérisme

Seveso : après le nuage de dioxine le 10 juillet 1976, les fumées restent opaques

Le 10 juillet 1976 explosait une usine chimique proche de commune italienne de Seveso, située dans la province de Monza et de la Brianza, causant la mort directe et indirecte de plus de 80.000 animaux domestiques et d’élevages et intoxiquants des centaines de personnes. Plus de quarante ans après cette catastrophe meurtrière, certains aspects occultés demeurent non élucidés. Texte de René Hamm.

Infos locales Travail / Précariat / Syndicalisme

Les salariés d’Eurotranspharma en grève à Jonage comme dans toute la France pour obtenir leur prime post Covid

Eurotranspharma, filiale d’EHDH, est leader européen de la logistique pharmaceutique. Médicaments, masques, gel hydro alcoolique... la majorité de l’approvisionnement des hôpitaux et pharmacies passe par eux. Au coeur de la pandémie, les salarié.es n’ont pas rechigné à la tâche sans protection pour continuer les livraisons. Seulement voila, aujourd’hui à la place des 1000 euros promis, les salariés ont reçu des primes de l’ordre de 250 à 500 euros. Un manque de respect qui a incité 90% des salarié·es à se mettre en grève à Moussy-le-Neuf , Toulouse, Loudéac, Nancy, Nice, Lyon (Jonage) et Arras (Saint-Laurent-Blangy) tandis que des débrayages ont été observés sur d’autres sites comme celui de Bordeaux.

Infos locales

Dé-confinons nos colères : rassemblement revendicatif en soutien aux hospitalier.es le mardi 26 mai

Pénurie de matériel, manque de lits, salaires de misère... Vous nous avez soutenus depuis le début de la crise par vos nombreux dons et applaudissements à 20H. Aujourd’hui, nous avons besoin de vous et de votre soutien. Rassemblement Revendicatif Appel au Soutien des Usagers Mardi 26 mai 2020 De 13h30 à 15h devant l’hôpital Edouard Herriot

Infos locales Médias

Les employés de la SAD Vénissieux en lutte : une entreprise à défendre pour nos libertés !

Alors qu’elle distribue 75% de la presse en France, l’entreprise subit les mésententes entre ses actionnaires, les éditeurs de magazines, les éditeurs de quotidiens nationaux. Les premiers, veulent sortir d’un système coopératif qui mutualise la distribution. Cette décision a pour conséquence de détruire toute une entreprise suite à des prises de décisions non solidaires et pour des raisons purement économiques et moralement, éthiquement répréhensibles et discutables.

Brèves

Villefranche : rassemblement de solidarité contre un licenciement abusif dans l’entrepris SPICER le mardi 19 mai

Après 7 licenciements en seulement deux ans avec la nouvelle direction dont le dernier pendant le confinement après 25 ans d’ancienneté, un nouveau projet de licenciement est en cours pour un salarié d’une ancienneté de 17 ans et après deux procédures pour mesures disciplinaires.
Les salariés de SPICER disent STOP à cette répression et décident d’arrêter ces trois projets en faisant valoir leur droit de grève.
Merci à vous de passer nous voir pour votre soutien SPICER 11 Rue Georges Mangin à (...)

Infos locales

110 emplois menacé chez Presstalis Vénissieux : rassemblement de soutien le vendredi 15 mai à 16h00

110 emplois sont menacés à la SAD de Vénissieux (512 en France) qui assure la distribution de la presse nationale. Une audience du tribunal de commerce rendra sa réponse quant à la demande de liquidation demandée par la direction du groupe Presstalis. Les salariés ont entamé depuis lundi une grève totale reconductible paralysant notamment la parution des quotidiens et des magazines nationaux. Un rassemblement de soutien à l’appel de la CGT est organisé ce jour à partir de 16h à la SAD au 1 rue André Sentuc à Venissieux

Infos locales Travail / Précariat / Syndicalisme

Une carte des colères au travail en temps de pandémie

Construire une vue d’ensemble des colères et des résistances dans le monde du travail depuis le début de la pandémie du Covid-19 : voilà l’objectif premier de cette carte interactive en ligne. Pensée et alimentée, au départ, par le travail de quelques-un.es dont des militant.es de l’UCL, cette carte se veut désormais participative, elle appartient donc à toutes celles et ceux pour qui elle est utile. Elle a vocation à être appropriée par le plus grand nombre et c’est pour cela, qu’en l’état, elle ne saurait prétendre à l’exhaustivité.

Mémoire

Le 5 mai 1790, les canuts décident « de se gouverner par eux-mêmes » ! ... C’est à Lyon avec Denis Monnet que le syndicalisme est fondé

« La classe des maîtres-ouvriers lyonnais est, par l’esprit de résistance et d’organisation, ou même par la netteté de certaines formules sociales, en avance sur la classe ouvrière du 18e siècle. » C’est ainsi que Jean Jaurès entrevoit la lutte des canuts, qui se sont soulevés dès 1744, puis en 1786, 1789, 1790 c’est-à-dire bien avant les révoltes des canuts de 1831 et 1834.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 59 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info