A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Flixbus, flexible avec les droits humains !

« Flixibus, complice d’arrestations de sans-papiers ? »
L’ambiance était plutôt sereine au départ de Lyon-Perrache le matin du 13 février 2019 malgré l’habituelle surchauffe économique matinale de la ville et la ronde de quelques militaires lourdement armés dans les couloirs de la gare routière. Nous sommes maintenant en route sur la ligne 716 de Flixbus pour Clermont-Ferrand, Ussel, Tulle et Toulouse.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Anti-terrorrisme et censure du Web, les Indymedia toujours menacés

Pour celleux qui avaient suivi, la fin de l’année 2017 avait été agitée, entre autres, par des menaces de blocage (par les fournisseurs d’accès à Internet et dans les moteurs de recherche) de deux Indymedia francophones, Grenoble et Nantes. Les deux sites avaient en effet reçu plusieurs courriers de l’OCLCTIC exigeant le retrait de plusieurs contributions qui revendiquaient des sabotages, notamment en soutien aux personnes qui passaient en procès à cette même époque pour l’incendie d’une voiture de police pendant le mouvement contre la loi Travail.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Le racisme est à mettre au coeur de l’analyse sur les violences et crimes policiers

Beaucoup de personnes dans l’antiracisme se sont déjà exprimées pour témoigner de leur agacement face au fait que le sujet « violences policières » est pris nettement plus au sérieux quand les cibles de ces violences sont blanches. C’est une réalité que nous connaissons déjà et qui vaut pour tous les domaines. Mais j’aimerais revenir sur deux points qui m’agacent énormément :

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Histoire, technique et business des armes dites « non létales »

Une enquête —historique , technique et géographique — sur les armes à létalité réduite, c’est-à-dire toutes les armes de la police censées ne pas tuer. A lire en trois parties, par le site Reims Médias Libres. Ces extraits ont été originellement publiés en 2015, depuis l’arsenal s’est développé, mais cet article conserve toute sa pertinence.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Communiqué du CRA 2 de Mesnil Amelot : la lutte s’étend dans les centres de rétention !

Une grève de la faim dure depuis plusieurs jours dans un bâtiment du centre de rétention de Vincennes, une autre grève de la faim d’une ampleur encore plus grande vient d’éclater au centre de rétention de Mesnil-Amelot dans le 77 près de l’aéroport Charles de Gaulles ! On relaye ici leur communiqué et leur appel a soutien !

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Le temps viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui !

Ce texte a été écrit suite au jugement des 4 gilets jaunes (Maria, Tom, Dylan et Stephane) de Valence. Les peines sont allées de 12 mois à 3 mois de prison ferme, 6 mois de sursis pour les 4 ainsi que trois ans d’interdiction de manifester. Trois d’entre eux ont fait appel.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Toulouse : face à la répression, appel à une solidarité internationale

La CAJ (comité d’autodéfense juridique) de Toulouse invite les inculpés et proches d’inculpés à la contacter ainsi que les caisses ou comités antirep d’autres villes afin de coordonner nos actions et s’entraider pour la solidarité à mener. Nous sortirons prochainement quelques récapitulatifs de la répression en cours et des RDV pour se capter !

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Jérôme Laronze, paysan tué par les gendarmes en Saône-et-Loire : un combat pour la vérité

L’éleveur Jérôme Laronze a été tué de trois balles par un gendarme en mai 2017 en Saône-et-Loire. L’enquête se poursuit, et la famille a déposé deux nouvelles plaintes pour non-assistance à personne en danger et altération de la scène de crime. Le champ de l’instruction s’élargit et pourrait impliquer d’autres gendarmes.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Combien de temps encore quelques traces frauduleuses d’ADN justifieront une détention provisoire ?

Alors qu’à travers la France les forces de l’ordre s’agitent férocement pour défendre le régime, S. dort en détention provisoire depuis le 27 mars 2018 à la maison d’arrêt de Limoges. Accusé d’avoir incendié des véhicules de la gendarmerie à la caserne Jourdan de Limoges, il est retenu pour quelques traces d’ADN frauduleusement obtenues. Seul élément à charge dans un dossier lourd de milliers de pages qui justifie pourtant de le garder à l’ombre. Y restera-t-il jusqu’à la fin de l’enquête, qui devrait durer plusieurs mois encore ? Un article publié sur LaBogue.info

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Communiqué de Stéphane Trouille, condamné à Valence après une manifestation des Gilets jaunes

Le verdict de notre procès du mercredi 26 décembre où j’ai été condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis plus une interdiction de manifester pendant 3 ans a été un nouveau choc, après le choc carcéral que j’ai vécu pendant les 12 jours de détention provisoire. De même pour les trois autres Gilets jaunes, Tom, Dylan et Maria qui ont également été condamnés à de la prison ferme et à une interdiction de manifester.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Communiqué de prisonniers du centre de rétention de Vincennes !

Ce vendredi 14 décembre des prisonniers du centre de rétention de Vincennes ont décidé de faire sortir leur parole de l’intérieur et leurs revendications. Dans les prisons pour étrangèr.e.s il y a toujours eu des révoltes individuelles ou collectives, des grèves de la faim, des résistances contre les déportations, des actes et des pensées de solidarités.. Au quotidien ces luttes restent invisibles, et quand ils et elles essayent de se révolter en face d’eux y a que les keufs et l’état.. Soutenons les ! Montrons leur notre solidarité ! Nous relayons ici le communiqué des copains de Vincennes.

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 26 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info