Popouri

La réponse à la question qui vous empêche de dormir… :

“Pourquoi le Popouri ?”

C’est en 2003 qu’une première équipe ressent le besoin de créer un support qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle… exclue de la sphère des médias " sérieux ". Au fil de ses quelques années d’existence, ce bulletin reste résolument amateur, autofinancé, animé par une volonté d’égalité totale entre ses membres. Il continue à s’insurger face à la peur, à la violence sans fin que fait régner l’ordre. Nous voulons contribuer à l’expression des expériences d’insoumission qui nous rendent cette atmosphère un peu plus supportable ; nous sommes une tribune pour les espaces d’autonomie inventés afin de rendre nos vies plus stimulantes. Diffuser des désirs de résistance et d’émancipation. Attaquer le pouvoir dont la raison d’être est de nous mettre au pas. Les équipes se succèdent, la colère et l’orgueil demeurent, tout comme la nécessité d’élaborer des médias de contre-information. Pour qu’il soit impossible de penser que nous n’avons rien à dire, que nous sommes impuissant-e-s… N’oubliez pas, si ce type d’initiatives vous séduit, que notre objectif n’est pas de croître, mais de nous multiplier : créez vous-même un média libre et autonome dans votre immeuble, votre village, votre quartier ! Personne ne vous représentera mieux que vous-même… Et n’oublions pas que la politique se fait sentir, et se fait tout près : en bas de chez nous…

(Présentation de l’ancien collectif :)

Nous avons ressenti le besoin de mener à terme ce projet pour créer un espace qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle exclue de la sphère des médias à grande diffusion. Par ailleurs, nous ne voulons pas nous faire les porte-parole d’idées et de valeurs que le capitalisme véhicule - mais dont il n’est pas forcément la cause. Nous nous refusons de diffuser des formes diverses et variées d’autoritarisme, de sexisme, d’homophobie, de lesbophobie, d’âgisme,…soit toutes les pratiques qui s’inscrivent dans une logique de domination et de hiérarchisation sociale d’une classe d’individu-es sur une autre. En revanche, nous voulons privilégier les démarches d’autonomie et d’autoorganisation. Ce bulletin se veut avant tout une structure qui permet aux personnes qui n’ont pas de support pour communiquer leurs idées, leurs réactions d’avoir une résonance un peu - ne nous emballons pas ! - plus importante. Chacun-e est donc invité-e à nous contacter pour nous faire part de ses remarques, de ses articles ou même pour participer à la fabrication de ce bulletin.


- Popouri

  • c/o la gryffe - 5 rue sébastien gryphe, Lyon 7e
  • popouri(at)no-log.org
Petit guide lyonnais Salariat - précariat

1er mai : premiers pas vers l’émancipation

Le 1er mai 1886 à Chicago, les ouvrier-es de la fabrique Mc Cormick se mettent en grève afin d’obtenir la journée de huit heures. Le 3 mai, les ouvrier-es, rassemblé-es devant la fabrique, sont attaqué-es par la police à coups de revolvers et de fusils.
Le lendemain, à la fin d’un meeting de protestation, des policiers assaillent les manifestants et une bombe dont on ne sut jamais par qui elle avait été lancée tombe au milieu de policiers. Tenus pour responsables, huit des organisateurs du meeting, la (...)

Petit guide lyonnais

Ministère de la crise du logement ...

Dans la série « la démocratie c’est gueule toujours », on a vu fleurir des petites tentes le long des quais parisiens ou sur des grandes places lyonnaises ou d’autres villes en france. Et ces enfants de don quichotte n’ont visiblement pas encore fini de se battre contre des moulins à vent... « Illes ont quand même réussi à obtenir gain de cause !!! » s’exclament à l’unisson (ou presque) les badaudEs qui, par bonne conscience ou charité chrétienne, sont passéEs jeter un coup d’oeil à la misère, si invisible (...)

Petit guide lyonnais

L’Insoleuse expulsée : récit d’une réoccupation

Mercredi 7 mars à 8h30, les flics débarquent à l’Insoleuse, accompagnéEs d’un huissier et d’un serrurier pour expulser les occupantEs. Du monde est rapidement appelé en renfort afin d’évacuer toutes les affaires et le matériel accumulés dans les lieux depuis cinq mois. En l’espace d’une heure, plus de quarante personnes et une dizaine de véhicules sont là de sorte que tout a pu être sauvé avant l’évacuation définitive. A ce moment là, personne ne sait si l’expulsion est légale, l’huissier ayant refusé de (...)

Petit guide lyonnais

Résistance à la Guill’ (?!)

 ?
Le Kahwa, c’est un p’tit local autogéré, une mini-salle d’apéro concert et plus ou moins dix personnes qui vivent dans les apparts au-dessus. Tout ça est parti du besoin de se loger, mais surtout de l’envie de se sortir de nos trous, de changer les rapports sociaux et de casser des murs ; de sortir de la concurrence et du profit ... (bref, tout un tas de bonnes raisons). C’est aussi l’envie de rester en centre-ville, et plus particulièrement à la guill’, pour son p’tit côté pas trop conventionnel, (...)

Petit guide lyonnais

Du général au particulier : Pour changer la société, organisons-nous !

Il m’avait été demandé voici quelques temps un article sur le syndicat du bâtiment de la CNT à Lyon. La lecture, dans le Popouri du mois de Mars, de l’article mettant en parallèle organisation et groupe affinitaire pour mieux casser la première m’a donc motivé pour me lancer.
Il faut se méfier des organisations, on est bien d’accord. Les grandes organisations politiques et syndicales en France sont toutes tombées dans un modèle de gestion du capitalisme. Ces organisations se sont engluées au fil de (...)

Petit guide lyonnais

Politique des transports à Sainté : beaucoup de bruit (et de sous) pour rien ?

Le 6 octobre dernier était inaugurée la deuxième ligne de tram stéphanoise. Retour sur le déroulement de cet événement et plus généralement sur la question des transports dans l’agglomération.
Le flop de l’ inauguration du tram
A l’issue de deux ans de chantier dans le centre-ville, ca y est, le grand jour était arrivé. Les élus, Michel Thiollière (maire UDF de la ville pour mémoire) en première ligne, avaient déjà chaussé leur plus beaux souliers pour monter à bord du tram sur son tracé flambant neuf. (...)

Petit guide lyonnais

Apéro-Rencontre des femmes des métiers du bâtiment

Aujourd’hui, les femmes représentent 1,2% des ouvrier-e-s du bâtiment et sont légèrement plus nombreuses dans certaines activités (2,8% en aménagement, 1,6% en électricité, et 1,4% en peinture). Mais presque toujours on est la seule, on est LA FILLE du chantier ou de l’atelier.
De part notre « exception » et notre place minoritaire, la majorité d’entre nous ont du faire leurs preuves et en montrer beaucoup plus qu’un collègue masculin lors de leurs débuts dans une entreprise. Et même une fois embauchée, « (...)

Petit guide lyonnais

LE DEVOIR : MA PELLE

A des fins pédagogiques, le popoulit-büro vous propose ce témoignage de son envoyé spécial dans la dimension parallèle du Bâtiment/Travaux Publics. De quoi donner du grain à moudre aux intellectruelles qui trouvent ce secteur professionnel ludique, aiment les ouvriers et les ouvrières, mais uniquement dans les bouquins, et abattent le capitalisme avec leur bouche…
On sait jamais comment ça commence : un lundi matin tu te retrouves parachuté à une adresse que tu ne connais pas, dans le trou du cul de (...)

Petit guide lyonnais

Traces… de souffre, entre les mémoires.

Du 14 novembre au 11 décembre s’est tenu en Rhône-Alpes, et notamment à Lyon, le Forum Traces sur les « Mémoires d’Immigrés ». On ne peut que se féliciter dans l’ensemble de ce genre d’initiatives qui permettent d’extraire de l’invisibilité les personnes ayant partagé ce vécu. A travers ce compte-rendu de l’exposition « Voyage à Rhin et Danube » (qui a eu lieu dans la rue du même nom à Vaise et a pu être prolongée grâce à un large succès), il ne s’agit donc pas d’attaquer l’un des rares évènements publics sur la (...)

Petit guide lyonnais

Interview de Trijas, groupe de rap lyonnais

A l’occasion de la sortie de « Second Rôle », l’album solo de Cyrz, et pour le plus grand plaisir de notre lectorat et du fan-club du hip hop indépendant lyonnais, voici un entretien accordé par deux des membres de Trijas, groupe à qui l’on doit déjà le très bon album « Quelques Valeurs ». On peut trouver les albums de Trijas à la Librairie La Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe dans le septième arrondissement (métro Saxe Gambetta).
Pouvez-vous faire un petit rappel de l’histoire et des influences de Trijas, groupe (...)

Petit guide lyonnais

Crache War !

135 euros pour un molard in the streets of Lyon, ça fait reuch du litre de salive. C’est arrivé à un camarade lycéen de Lyon, dont la mère a dû payer les méfaits envers les bonnes mœurs. Avec la bleusaille, devrons nous mépriser la « blanchaille », flicards vêtus de blanc et portant les gants en latex d’un délire hygiéniste ? Pour mémoires, nous avions déjà évoqué dans le numéro 15 du Popouri (février 2005) la campagne maladive de la mairie du 3° arrondissement contre les crachats (mais uniquement ceux des (...)

Petit guide lyonnais

C’est actuel : la ségrégation esthétique.

Le magazine gratuit de la mairie du 7° arrondissement, « 7’actuel » (notez le sens de l’humour de nos élu-e-s locaux/ales, au moins égal à celui du popouri), nous avait habitué à des couvertures composées de chérubins très « united colors of benetton », « black blanc beur » et compagnie. De quoi filer des boutons à l’électorat local de Gollnisch. Que ces derniers se rassurent. Dans le numéro de décembre, la première page arbore deux charmantes têtes blondes, race aryenne pure souche ; les icônes rieuses des (...)

Petit guide lyonnais

Y’a de la vie… à Bron !

Au printemps dernier, pendant le mouvement anti-CPE, au-delà des manifs et des actions régulières, s’est créée sur le campus de Bron une vie collective. Petit à petit, une organisation en autogestion s’est mise en place afin d’assurer les besoins de la vie quotidienne : dormir correctement, manger chaud et varié… Une vie s’est instaurée : quelques projections, débats, fêtes, concerts… La volonté de retour à la normale du gouvernement et des co-gestionnaires n’a pas pu briser les liens noués durant la (...)

Petit guide lyonnais

Une organisation de la défiance. Variation…

Il faut se défier des organisations. On est bien d’accord. Fuir leurs tristes réunions, leurs cortèges bêlant avec autocollants, drapeaux et camionnettes sonos… fuir leur folklore d’autant plus affirmé qu’elles brassent du vent ou tournent à vide, cherchent à mobiliser pour encarter et encarter pour mobiliser, sans aucune prise à la situation . Le problème, on le sent bien à chaque fois, c’est que les organisations travaillent d’abord à leur conservation, au maintien de leur identité historique, de leur (...)

Petit guide lyonnais

Nous soutenons nos troupes... quand elles flinguent leurs officiers !!!

Retour sur un procès jugé en assises il y a peu… Mais cette fois il ne s’agit pas de camarades !!! Le 5 mars 2004, la mosquée d’Annecy et la salle de prière kurde de Seynod étaient incendiées, comme un point d’orgue sur la montée du racisme islamophobe en France. Ces incendies criminels perpétrés par des militaires et des activistes d’extrême-droite illustrent l’inversion idéologique sur le thème de « l’expansionnisme musulman », en pleine période de réhabilitation de l’imaginaire colonial. Variations autour d’un fait pas divers.

Petit guide lyonnais

La démocratie c’est crêve toujours...

Roland Veuillet, conseiller principal d’éducation (CPE) du lycée Dhuoda de Nîmes, a refusé en février 2003, de remplacer des surveillantEs grévistes par des élèves majeurEs. Deux raisons à cela : Roland était gréviste, et surtout le proviseur Deharo a refusé de lui transmettre un ordre écrit, ordre nécessaire lorsqu’il y a « réquisition » de personnel.
Le refus de Roland était une excuse trop belle pour l’administration de se débarasser d’un syndicaliste qui dérangeait. Verdict de la sanction (prise par le (...)

Petit guide lyonnais

NOUVEAUTES DISPONIBLES AUX ACL

COMBE Laurent : « La Croix-Rousse alternative »
J’y ai rencontré l’anarchiste, l’écologiste, l’intellectuel politiquement perplexe, la jeune femme dont les parents parlent encore l’arabe et cette autre femme qui chante dans une chorale révolutionnaire, et puis tous ces militant-e-s plus ou moins engagé-e-s dans des associations politiques et culturelles pas toujours correctes- correctes.
J’y ai rencontré aussi quelques riverains qui trouvent ces gones bien sympas et s’y mêlent comme lors d’un bal (...)

Petit guide lyonnais

Lyon, ville fermée…

Mardi 22 août les lignes de bus 48, 53 et 94 sont en grèves, pour cause des « mauvaises conditions d’hygiènes » liées « à la présence d’un camp rom à Vénissieux ». Mauvais remake de ce qui s’était passé l’an dernier quand une ligne avait été carrément détournée, après des scènes surréalistes où les contrôleurs protégés par des flics interdisaient l’accès des bus à des roms pourtant muniEs de ticket. Afin d’éviter cette fois des plaintes pour « discrimination » la direction des TCL a en quelque sorte délégué le sale boulot à (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info