Popouri

La réponse à la question qui vous empêche de dormir… :

“Pourquoi le Popouri ?”

C’est en 2003 qu’une première équipe ressent le besoin de créer un support qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle… exclue de la sphère des médias " sérieux ". Au fil de ses quelques années d’existence, ce bulletin reste résolument amateur, autofinancé, animé par une volonté d’égalité totale entre ses membres. Il continue à s’insurger face à la peur, à la violence sans fin que fait régner l’ordre. Nous voulons contribuer à l’expression des expériences d’insoumission qui nous rendent cette atmosphère un peu plus supportable ; nous sommes une tribune pour les espaces d’autonomie inventés afin de rendre nos vies plus stimulantes. Diffuser des désirs de résistance et d’émancipation. Attaquer le pouvoir dont la raison d’être est de nous mettre au pas. Les équipes se succèdent, la colère et l’orgueil demeurent, tout comme la nécessité d’élaborer des médias de contre-information. Pour qu’il soit impossible de penser que nous n’avons rien à dire, que nous sommes impuissant-e-s… N’oubliez pas, si ce type d’initiatives vous séduit, que notre objectif n’est pas de croître, mais de nous multiplier : créez vous-même un média libre et autonome dans votre immeuble, votre village, votre quartier ! Personne ne vous représentera mieux que vous-même… Et n’oublions pas que la politique se fait sentir, et se fait tout près : en bas de chez nous…

(Présentation de l’ancien collectif :)

Nous avons ressenti le besoin de mener à terme ce projet pour créer un espace qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle exclue de la sphère des médias à grande diffusion. Par ailleurs, nous ne voulons pas nous faire les porte-parole d’idées et de valeurs que le capitalisme véhicule - mais dont il n’est pas forcément la cause. Nous nous refusons de diffuser des formes diverses et variées d’autoritarisme, de sexisme, d’homophobie, de lesbophobie, d’âgisme,…soit toutes les pratiques qui s’inscrivent dans une logique de domination et de hiérarchisation sociale d’une classe d’individu-es sur une autre. En revanche, nous voulons privilégier les démarches d’autonomie et d’autoorganisation. Ce bulletin se veut avant tout une structure qui permet aux personnes qui n’ont pas de support pour communiquer leurs idées, leurs réactions d’avoir une résonance un peu - ne nous emballons pas ! - plus importante. Chacun-e est donc invité-e à nous contacter pour nous faire part de ses remarques, de ses articles ou même pour participer à la fabrication de ce bulletin.


- Popouri

  • c/o la gryffe - 5 rue sébastien gryphe, Lyon 7e
  • popouri(at)no-log.org
Petit guide lyonnais

Allumer les mèches !

Dans la nuit du 30 au 31 janvier 6 voitures sont incendiées à Cusset (au passage l’école Ernest Renan est endommagée par les flammes).
Le 31 toujours une tentative de contrôle d’identité est empêchée par des habitant/es place Guy Moquet (à Vaux-en-Velin) ; des affrontements entre flics et sauvageon/nes se sont poursuivis chemin du Grand Bas, sans aucune interpellation à la clé.
Mercredi premier février un SDF est interpellé après avoir aligné un contrôleur TCL pour éviter de se faire contrôler ; même (...)

Petit guide lyonnais

Non non non aux inculpations, oui oui oui à la liberti !

Il y a déjà quelques mois, quelques étudiantEs en manque de sensations se mirent à protester contre un petit bout de la “loi sur l’égalité des chances”, que le gouvernement essayait de faire passer sans trop perturber ses administréEs, les représentantEs syndicales (aucune concertation n’était nécessaire avec un nom pareil) et les députéEs (avec un 49.3 qui permet aux députéEs de ne pas se fatiguer à réfléchir...). Ce que le gouvernement n’avait pas prévu, c’était le manque d’occupation d’une grande partie (...)

Petit guide lyonnais

La réforme du CESEDA

Dernière attaque du gouvernement contre les droits des migrants : la réforme du CESEDA (Code de l’Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d’Asile). Ce projet de loi restreindra encore davantage le droit au séjour pour les familles, les conjoint-e-s, et les enfants des étranger-e-s qui vivent en France. Les parents d’enfants français devront attendre plus longtemps pour obtenir une carte de résident. Le regroupement familial sera soumis à une multiplication de conditions arbitraires (« liens (...)

Petit guide lyonnais

Il y a du nouveau

Le mouvement actuel s’est déployé au travers d’une pratique retrouvée, celle des affrontements avec la police, et d’un goût immodéré pour le blocage. Cette inclination nous renvoie à une évidence stratégique : en tant que telle la grève étudiante n’a pas de sens (elle ne bloque pas la production) et il lui faut donc, pour construire un réel rapport de force, donner lieu à d’autres modes d’action. Or, seul le blocage, en nous libérant du fonctionnement de la fac et des tracasseries administratives, nous permet (...)

Petit guide lyonnais

Gentrification à la Duchère II, le retour des technocrates !

La première partie de cette interview, avec un militant associatif de ce quartier populaire du 9° arr. de Lyon, ce terminait sur les moyens de pressions au départ lors de la saine « réhabilitation » du quartier… Un euphémisme servant à nos élites locales pour désigner le bannissement des pauvres, qui plus est d’origine « pas d’chez nous », de l’enceinte de notre cité « Patrimoine Mondial de l’UNESCO » (poil au dos). Le lecteur/la lectrice attentif/ve de la propagande municipale aura noté que le thème du logement (...)

Petit guide lyonnais

Consolidation de l’axe Lyon-Vichy…

Tout feu tout flamme. Dimanche 9 avril, quatre mineurs sont interpellés suite à l’incendie d’une voiture stationnée dans un parking souterrain de Villefranche (pour mémoire un mc do et un gymnase situés à deux pas avaient déjà flambé pendant les émeutes de novembre). Le même jour trois bagnoles crament à Vaulx où les flics appréhendent un « suspect » (casquette, jogging, etc.). Et dimanche, toujours, un autre vaudais est interpellé après qu’il se soit rebellé violemment lors d’un contrôle par deux agents SNCF. (...)

Petit guide lyonnais

Communiqué du Collectif de soutien aux étudiant-e-s étranger-e-s

Le collectif a pour but de rassembler étudiant-e-s et travailleurs-euses de l’université pour obtenir l’égalité des droits entre étudiant-e-s étranger-e-s et étudiant-e-s français-e-s. Créé en janvier 2005, pour la défense d’un étudiant sans-papier, le collectif s’est vite élargi pour la régularisation des étudiant-e-s étranger-e-s auxquel-le-s la préfecture a refusé de délivrer ou de renouveler le titre de séjour.
Devant l’arbitraire de l’attitude de la préfecture, qui s’ingère dans les décisions de (...)

Petit guide lyonnais

Chroniques Popourythmiques

Le mercredi 05 avril a eu lieu à La Plateforme (une péniche) la soirée de lancement de la nouvelle compilation de Jarring Effects, le fameux label électro lyonnais. Nommé Audioactivism, ce disque « dénonce l’uniformisation des cultures due, entre autre, à l’omniprésence et l’influence des mass-médias ». Il fonctionne autour de douze interprétations du slogan « The revolution will not be televised » de Gill Scott Heron. On retiendra lors du concert la qualité de certains groupes ou DJs (Red Bong, Kinokik, DJ (...)

Petit guide lyonnais

« Les mouvements sont faits pour mourir… Vive l’insurrection ! »

Cette inscription figurait sur une grande banderole déployée à l’occasion de la seconde occupation de la Sorbonne, le 24 avril 2006. Les occupantEs ont été expulsées le soir même, et tout ce petit monde est parti en manif sauvage de deux heures qui a pris en défaut le dispositif policier, fixé pour l’essentiel dans le quartier latin. Pas d’opposition frontale mais une mobilité retrouvée et de gros dommages économiques : la manif laisse derrière elle une traînée de réel (la foule criait « nous sommes tous (...)

Petit guide lyonnais

Pour la collectivisation du baby-sitting

Les manifs sont à l’heure du repas, les réus à l’heure du bain et les fêtes à l’heure du coucher. Les bars et autres lieux sont enfumés. Difficile d’emmener son enfant partout avec soi si on veut respecter son rythme et lui éviter bronchiolites et autres crises d’asthme (sans parler du cancer précoce !)
Et puis passé l’engouement des potes au début, passés les « oh », les « ah », les « il a ta bouche, le nez de son père et les oreilles de mamie Charlotte », les « oh c’est rigolo cette petite chose, ça fait caca (...)

Petit guide lyonnais

Police milice, justice complice

Le nabot malfaisant l’avait promis aux sauvageons de je ne sais plus quelle cité, et c’est toute la France qui s’est réveillée avec la gueule de bois, mais là où les premiers ont vécu trois semaines de fêtes avant la « descente », la seconde ne doit son état léthargique qu’à sa passivité soigneusement entretenue depuis des années par la propagande médiatique.
Celles et ceux qui ont été élu pour « faire barrage au fascisme » (vous vous souvenez ? ils en rigolent encore ...) nettoient au Kärcher la façade de la (...)

Petit guide lyonnais

Fini de rire

En appel, le 24 novembre, Luis et Christian ont été condamné à des peines lourdes alors que le tribunal de grande instance les avait relaxés tous les deux, selon les conclusions de l’enquête de l’IGPN. Il faut dire que le président de la 4e chambre, Grégoire Finidori (« Fini de rire » pour les intimes), n’est pas précisément renommé pour sa mansuétude. Ce serait même plutôt l’inverse puisque depuis plus de dix ans on tombe régulièrement sur ce triste personnage, dès qu’il s’agit d’évoquer les horreurs judiciaires (...)

Petit guide lyonnais Quartiers populaires / Discrimination de classe

Collectif État d’Urgence

Un collectif de soutien inconditionnel aux jeunes inculpés et condamnés des quartiers de l’agglomération lyonnaise s’est créé le 11 novembre. Il a pris comme nom : « Collectif état d’urgence ». Une première réunion s’est tenue le mardi 15 novembre à Lyon. C’est un collectif qui débute, de nombreuses discussions et échanges très intéressants ont eu lieu, différents groupes de travail sont déjà mis en place afin de concrétiser plusieurs initiatives.
D’abord, s’organiser pour participer aux comparutions immédiates au (...)

Petit guide lyonnais

Brèves

Classe ouare Le 16 octobre, un camion a été volé à St Priest avec 44 ordinateurs portables à son bord. Quelques jours plus tard, le camion a été retrouvé abandonné dans un lotissement et les deux personnes qui l’avait subtilisé seront retrouvées peu après. Les deux personnes, qui travaillaient dans l’enteprise d’où venait les portables, sont passées dans la foulée en comparution immédiate. Comme elles étaient sous le coup d’une récidive (le 27 juillet avec 20 ordinateurs portables) la lourde condamnation était (...)

Petit guide lyonnais

À la lumière d’une prison qui brûle...

Le 8 décembre, c’est la fête des lumières.
Une grande mascarade autour de la résurrection d’une vieille tradition religieuse. L’occasion de jeter tout le monde dans la rue. C’est que la pacification passe parfois par la fête... nous ne reviendrons pas là-dessus. Rappelons juste que la dernière édition de l’événement fut l’occasion d’annoncer le plan Lumière 2, pour toujours plus de clarté dans notre ville, tout au long de l’année. Un plan d’éclairage qui ne concerne plus seulement le “patrimoine” mais aussi (...)

Petit guide lyonnais

Patrimoine industriel et culture bourgeoise

Voici un article de la rédaction délocalisée du Popouri - Canal Historique Stéphanois. Il porte sur une polémique débutant à l’été 2004 à propos du projet d’implantation de la Cité du Design sur le site de l’ancienne Manufacture d’Armes, qui se trouve en plein centre ville et occupée jusqu’alors par le fabricant d’armes de service public GIAT. Cette installation illustre la stratégie de rayonnement de la mairie en place (pilotée par Michel Thiollière, hurluberlu minable ou pitoyable, qui cumule les honorables (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 12 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info