Popouri

La réponse à la question qui vous empêche de dormir… :

“Pourquoi le Popouri ?”

C’est en 2003 qu’une première équipe ressent le besoin de créer un support qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle… exclue de la sphère des médias " sérieux ". Au fil de ses quelques années d’existence, ce bulletin reste résolument amateur, autofinancé, animé par une volonté d’égalité totale entre ses membres. Il continue à s’insurger face à la peur, à la violence sans fin que fait régner l’ordre. Nous voulons contribuer à l’expression des expériences d’insoumission qui nous rendent cette atmosphère un peu plus supportable ; nous sommes une tribune pour les espaces d’autonomie inventés afin de rendre nos vies plus stimulantes. Diffuser des désirs de résistance et d’émancipation. Attaquer le pouvoir dont la raison d’être est de nous mettre au pas. Les équipes se succèdent, la colère et l’orgueil demeurent, tout comme la nécessité d’élaborer des médias de contre-information. Pour qu’il soit impossible de penser que nous n’avons rien à dire, que nous sommes impuissant-e-s… N’oubliez pas, si ce type d’initiatives vous séduit, que notre objectif n’est pas de croître, mais de nous multiplier : créez vous-même un média libre et autonome dans votre immeuble, votre village, votre quartier ! Personne ne vous représentera mieux que vous-même… Et n’oublions pas que la politique se fait sentir, et se fait tout près : en bas de chez nous…

(Présentation de l’ancien collectif :)

Nous avons ressenti le besoin de mener à terme ce projet pour créer un espace qui ferait écho à une forme de vie associative, militante ou culturelle exclue de la sphère des médias à grande diffusion. Par ailleurs, nous ne voulons pas nous faire les porte-parole d’idées et de valeurs que le capitalisme véhicule - mais dont il n’est pas forcément la cause. Nous nous refusons de diffuser des formes diverses et variées d’autoritarisme, de sexisme, d’homophobie, de lesbophobie, d’âgisme,…soit toutes les pratiques qui s’inscrivent dans une logique de domination et de hiérarchisation sociale d’une classe d’individu-es sur une autre. En revanche, nous voulons privilégier les démarches d’autonomie et d’autoorganisation. Ce bulletin se veut avant tout une structure qui permet aux personnes qui n’ont pas de support pour communiquer leurs idées, leurs réactions d’avoir une résonance un peu - ne nous emballons pas ! - plus importante. Chacun-e est donc invité-e à nous contacter pour nous faire part de ses remarques, de ses articles ou même pour participer à la fabrication de ce bulletin.


- Popouri

  • c/o la gryffe - 5 rue sébastien gryphe, Lyon 7e
  • popouri(at)no-log.org
Petit guide lyonnais

La Guillotière, entre sécuritaire et opérations immobilières

Le quartier de la Guillotière est depuis le moyen-âge marqué par une forte diversité en terme de population. Lieu interlope à la croisée des routes commerciales, échappant au contrôle de l’administration centrale, le quartier a toujours été un support aux fantasmes de classes dominantes qui y voyaient un bouillonnement porteur de menace pour l’ordre établi.
Le leitmotiv qui hantait déjà les esprits de la bourgeoisie du XIXe, « classes laborieuses, classes dangereuses » préside encore aux représentations (...)

Petit guide lyonnais Quartiers populaires / Discrimination de classe

Lyon, championne du contrôle social

C’est le 8 mars, lors du salon Primevère de l’écologie et des alternatives, que les collectifs Non à Big Brother, SOS vidéosurveillance, Transports en Commun Libérés ainsi que quelques individu-e-s (soit une trentaine de personnes) ont remis le prix Orwell 2002 à Gérard Collomb.
Cette récompense est destinée à ceux et celles qui renforcent les dispositifs de contrôle des individu-e-s et qui violent, par la même occasion, leur vie privée. Il est manifeste que la politique de la municipalité va en ce sens. (...)

Petit guide lyonnais Quartiers populaires / Discrimination de classe

Action contre la spéculation immobilière

C’est sans doute contre cette logique capitaliste dont profitent les agences immobilières sur une nécessité telle que le logement qu’ont agi des individu-e-s dans le week-end du 2 mars.
Le Progrès relate dans son édition du 5 mars que de la colle avait été introduite dans les serrures d’agences immobilières de la rive gauche, pour protester contre les explusions, selon les tracts laissés sur place. En 2002 dans le Rhône, plus de 4 052 avis d’expulsion ont été prononcés par voie de référé, qui est une (...)

Petit guide lyonnais

La lutte des intermittent-e-s du spectacle

C’est après une énième remise en question de leur statut que les intermittent-e-s du spectacle ont été obligé-e-s de reprendre la lutte (au bout de 507 heures travaillées, ils et elles peuvent toucher les Assedic pour le reste de l’année). En effet régulièrement depuis 10 ans, le MÉDEF et consort, arguant du fait que ce statut coûte cher à l’UNÉDIC, tentent de le restreindre voir de le supprimer. La mobilisation a commencée en octobre 2002 suite à une assemblée générale convoquée par la CGT.
Au terme de (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Grève sans faim

Le 5 janvier 2003, 12 sans-papier ont entamé une grève de la faim qui s’est poursuivie jusqu’au 3 mars. Soit plus de 60 jours de grève. La plupart des personnes (9 hommes et 2 femmes) étaient débouté-es du droit d’asile politique.
Plusieurs actions ont émaillé le cours de ces longs jours, notamment l’occupation des locaux de l’U.M.P. Commencé à 12, il n’étaient plus que 11 à l’issue d’une grève épuisante. L’ensemble des personnes ont obtenus un titre de séjour n’excédant pas 6 mois.
Depuis le 22 mars, 25 (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Bouquin : Lina Cretet, “ il ne faut jamais se laisser faire ! “

« Il ne faut jamais se laisser faire ! ». Tel pourrait-être le principe de toute révolte. Le point de départ de toute vie cherchant à lutter contre les multiples formes de domination et leurs conséquences. C’est aussi le titre d’un petit ouvrage publié par les éditions Révoltes .
Lina Cretet nous raconte ici sa vie de syndicaliste ouvrière. Ou plutôt d’ouvrière syndicaliste. Car ce qui semble la guider tout au long de sa vie c’est bien l’envie de défendre et de rester au côté de ses camarades ouvrières dans (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Culture : Experimental et 6.9

Experimental aka Hassan (Les Lynxs) sort son premier maxi solo Le Message. Il s’agit d’un trois titres vinyle pressé à 1000 exemplaires, trois instrus produites par Shift : Si... avec Big Red (ex-Raggasonic), Le message avec Le Rat Luciano et en face B un solo qui s’appelle « qu’est ce que je fous ? ». Experimental qui a commencé à rapper en 96 et a formé Les Lynxs avec Fayçal en 97, parle dans un interview avec les Fajitas Brothas de son rapport à Lyon et notamment à sa scène hip hop. Tes textes (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Agenda du passé

« Oh non monsieur je suis pas en colère, c’est juste que hors de moi y a l’air de faire soleil » - R. Desjardin.
Sans-papier, demandeuses et demandeurs d’asile, sans droit
Le 4 mars, après 60 jours de grève de la faim, les 11 sans papier qui occupaient les locaux de l’association Diver Cité ont mis fin à leur action. Au prix pour certainEs de séquelles physiques graves, les grévistes ont obtenu de la Préfecture les engagements suivants : une régularisation au titre du regroupement familial ; 6 (...)

Petit guide lyonnais Médias

Le 1er Edito du Popouri

Bonjour à tous et à toutes,
Peut-être avez-vous trouvé ce bulletin abandonné dans le coin d’un bar ou peut-être, au détour de la Fac quelques vils individu-e-s ont profité d’un moment d’inattention de votre part pour vous refiler ces quelques feuilles.
Maintenant que vous l’avez entre les mains - hésitant entre s’en servir pour éplucher vos patates dessus ou tout simplement le jeter à la poubelle (verte bien entendu !) - votre perplexité grandit...
Oui, oui, vous ne vous trompez pas, c’est bien le (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Du son contre la répression

Un karnaval des libertés à Lyon
Qui sommes-nous ?
Le collectif StreetParty (manifestive) est composé d’individu-e-s appartenant ou non à des organisations. Son mode de fonctionnement est horizontale et se veut le plus démocratique possible dans la préparation comme dans la réalisation. Le collectif existe de façon informelle depuis environ un an et s’est déjà exprimé à travers deux manifestives : le 4 mai s’opposant au délire sécuritaire politique et médiatique et le 26 octobre 2002 où près de 3000 (...)

Petit guide lyonnais Migrations / Sans-papiers

Faits et méfaits

Soutien aux grévistes de la faim
Le samedi 1er mars, les 11 sans-papiers-ères qui avaient commencé une grève de la faim le 4 janvier -il y a 57 jours- pour obtenir leur régularisation ont convoqué à nouveau un rassemblement à 14 h devant l’assoc DiverCité (où ils-elles logent actuellement) située au n° 8 de la rue Fournet (6è). Une quarantaine de personnes (selon des sources sûres !) y ont assisté et ont bloqué le tramway à la Part-Dieu pendant 20 minutes pour protester contre l’indifférence de la (...)

Petit guide lyonnais Capitalisme / Consumérisme

Un village alternatif contre les saigneurs du G8

Non, il ne s’agit pas d’un rassemblement « roots », mais d’une initiative lancée par le réseau antifasciste No Pasaran, etd ésormais organisée par divers-e-s groupes, collectifs et individu-e-s souhaitant se mobiliser contre le prochain sommet des huit puissances qui dirigent le monde, les 1,2 et 3 juin à Evian.
Nous reproduisons ci-dessous un extrait d’un texte qui présente ce que serait le village alternatif anticapitaliste anti-guerre (VAAAG) : 1) Un espace autonome de réflexion et d’actions qui (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Don’t fuck with Saint-Etienne !

Quelques lignes pour annoncer une compilation au titre éloquent, reflet de la fierté d’une ville et de la richesse de son patrimoine linguistique : « Don’t fuck with Saint-Etienne ».
Accompagnant le fanzine stéphanois Meantime (le 8e numéro attendu depuis... un an et demi !!), celle-ci offre à écouter 19 titres (presque tous inédits) de 17 groupes locaux, morts ou vivants (exceptés les SKUNK basques égarés là en guise d’amical parrainage). Mis à part les premier et dernier morceaux qui tendent vers du (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Le hip hop, une culture populaire

Inventer une nouvelle forme de diction en fonction des pulsations, tourner sur la tête, gesticuler dans tous les sens, mettre de la couleur en faisant évoluer les hiéroglyphes 5 000 ans après les Egyptiens, et faire de la musique en martyrisant les sillons des galettes de cires, tel sont les fondements de la culture Hip-Hop.
Une culture née à New York au milieu des années 70, lors de fêtes de quartiers, les fameuses block party, où les habitants détournaient l’électricité de la ville pour brancher (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Chronique théâtre - Homme pour Homme

« Homme pour Homme » du mardi 11 au samedi 22 mars au théâtre de la croix-rousse, _ 14 €uros (!) Texte : Bertolt Brecht Mise en scène : Philippe Vincent
Monsieur Bertolt Brecht affirme : « Un homme est un homme » Et ça chacun peut l’affirmer en somme. Mais monsieur Bertolt Brecht prouve aussi bien Qu’on peut faire ce qu’on veut avec un être humain. Ce soir un être humain comme une auto sera démonté (B.Brecht : « Homme pour homme », 1938).
« Homme pour homme » est l’ histoire de Galy Gay, l’homme qui ne sait (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Chronique CD - Enemy of the enemy

Test images
En img center (plus accessible, mais pour la rétro-compatibilité) (4488 × 2992 pixels - 1.1 Mo)
En img left (plus accessible, mais pour la rétro-compatibilité) (4488 × 2992 pixels - 1.1 Mo)
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue aliquet varius. Etiam vestibulum ut ante et aliquam. Vestibulum eleifend metus mi, convallis congue nunc tempor ac. Sed at tristique arcu, et consectetur ipsum. Fusce ut orci vitae dui tincidunt semper ac quis enim. (...)

Petit guide lyonnais Contre-cultures / Fêtes

Chronique bouquin - L’araignée

« Deux histoires de l’araignée ». Paco Ignacio Taïbo II Edition de la mauvaise graine. 2000 30 p. 40 F, soit 6,5 euros.
L’usine de Roberto est semblable aux autres usines du Mexique. Qui sont elles-mêmes similaires à toutes les usines de l’Amérique Latine, voire du monde entier. Cependant, à bien y regarder, il y a quand même une différence. Car c’est dans celle-ci que l’araignée a élu résidence.
Pour les ouvriers de cette conserverie de la banlieue de Mexico, l’araignée s’exprime par des messages écrits (...)

Petit guide lyonnais Capitalisme / Consumérisme

Larguer Bush, pas des bombes !

A Lyon, le 15 février, l’appel à manifester contre la guerre en Irak à l’initiative de la Confédération Nationale du Travail (CNT), de la Fédération anarchiste et de Alternative Libertaire à été relevé par un large collectif d’associations, de partis politiques et de syndicats mais aussi par de nombreux-ses militant-e-s et individu-e-s descendu dans la rue pour défiler sans étiquette. L’impérialisme américain n’a pas été le seul à être dénoncé, on a pu voir une bonne mobilisation en soutien au peuple (...)

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info