A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Un revenu de confinement, maintenant !

En Italie comme dans la majorité des pays, la crise sanitaire suscitée par la pandémie de Covid19 agit comme le catalyseur d’une crise économique venue de loin, qui creuse l’écart entre les mieux loti·es et les plus précaires. Avec les interdictions de déplacement et de sortie, les travailleur·ses au noir, intermittent·es, indépendant·es, saisonnier·es et auto-entrepreneur·ses, le plus souvent exclu·es des systèmes de protection sociale caractéristiques du travail salarié, ont perdu du jour au lendemain toute forme de rémunération. La mise en place d’un revenu de confinement pourrait donner les moyens de survivre, même provisoirement, à toutes celles et ceux pour qui la crise ne s’arrêtera pas avec la fin de la pandémie. Jefklak traduit et publie deux textes qui analysent la crise en cours en Italie et celle à venir tout en examinant la nécessité de mesures économiques et politiques d’urgence.

A lire sur d’autres sites

Face à l’illusion patriotique, organisons la solidarité populaire

« Nous sommes en guerre. » Macron a répété plusieurs fois cette phrase, lors de son allocution le 16 mars, celle où il annonçait le confinement sanitaire qui nous concerne toutes et tous. Ce leitmotiv a depuis été repris par l’ensemble du gouvernement et les journalistes les plus zélés. Dans un contexte particulièrement anxiogène, chacun·e est appelé·e officiellement à contribuer à l’« effort », à « faire des sacrifices ». Pour l’instant, ce que nous pouvons observer dans cette injonction patriotique, c’est que les efforts sont pour le moins à deux vitesses.

A lire sur d’autres sites

[Marseille] Même confiné.es, on est là !

« De la rue au tribunal : défense collective ! » Né du soulèvement des gilets jaune local, la Défense Collective Marseille s’est initialement organisée autour de la défense des cortèges en manifestation jusqu’à celle des manifestants interpellés et inculpés par la justice.

A lire sur d’autres sites

IVG et contraception : un casse-tête pour de nombreuses femmes

L’épidémie de Covid-19 et le confinement pourraient avoir des graves conséquences pour les femmes. En effet, la mobilisation des hôpitaux pour traiter les patient.es en état grave et les difficultés d’accès déjà en temps normal à la contraception et à l’IVG vont faire peser sur un grand nombre de femmes une pression supplémentaire dans cette période de crise sanitaire.

A lire sur d’autres sites Militarisme / Armements

Service National Universel : il est temps d’arrêter !

En cette période de confinement, il convient de prendre le temps d’argumenter en faveur d’un abandon immédiat du Service National Universel (SNU). En effet, alors que des murmures annoncent un décalage du « stage de cohésion » SNU (phase 1) aux vacances de la Toussaint du fait de la crise sanitaire, nous demandons l’abandon ferme et définitif de ce dispositif coercitif et (ré)éducatif pour de nombreuses raisons.

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Plus que jamais, à bas les CRA, à bas les taules

En ces temps d’épidémie, mais aussi de répression et de restriction des libertés de toutes parts, il est plus que nécessaire et urgent de relayer la parole des prisonnièr·es, que ce soit dans les taules ou dans les CRA.
Les prisonnièr·es témoignent au travers de vidéos, photos, témoignages, et communiqués de leurs inquiétudes et leur abandon (interdiction de parloir, aucune mesure sanitaire, répression des contestations...).
En voici une sélection non-exhaustive.

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches

Alors que plusieurs milliers de soignants ont été contaminés par le Covid-19, les salariés que le gouvernement considère comme la deuxième ligne dans la bataille contre le coronavirus payent un lourd tribut, et commencent aussi à compter leurs morts. En cause : la faiblesse des mesures de protection prises par les employeurs et la volonté du gouvernement de freiner le moins possible l’activité économique.

A lire sur d’autres sites

On ne combat pas le COVID-19 en s’attaquant aux droits démocratiques et aux acquis sociaux

Alors que l’épidémie de Coronavirus s’étend, les personnels hospitaliers sont confrontés au manque de lits de réanimation, de masques, de respirateurs, de personnels soignants… Pendant près d’un an, personnels hospitaliers et des EHPAD se sont mobilisés, ont fait grève contre la casse de l’hôpital public (au moins 4172 lits fermés sous Macron qui s’ajoutent aux précédents), pour réclamer les moyens de soigner dignement la population.

A lire sur d’autres sites Capitalisme / Consumérisme

Covid-19 et les paradoxes des Technologies de l’information et de la communication

Durant la pandémie, les usages des TIC [Technologies de l’Information et de la Communication] se bousculent. Outils de contestation, de solidarité ou de création, les TIC renforcent aussi les dominations de classe, de race, de genre. La banalisation des violences epistémiques (sur la pensée) qu’elles créent va-t-elle s’accentuer avec la crise du CORID-19 ?

A lire sur d’autres sites

Les gestes barrières face au Coronapolice

AntiCoronapolice souhaite alerter sur la répression policière et les restrictions des libertés en période de confinement : garder trace, diffuser, sensibiliser. L’état d’urgence sanitaire renforce la répression ciblée de certaines populations, alors même qu’elles sont les premières victimes de la catastrophe sanitaire et sociale en cours. Ne participe pas à l’impunité de la police. Ne joue pas au flic. Ne propage pas le Coronapolice. Ne détourne pas le regard. Témoigne. Partage. Sensibilise. Pratique la solidarité.

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 137 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info