Brèves

Brèves Surveillances / Fichages

VigiTER : Wauquiez fait installer 1400 caméras pour surveiller en temps réel l’intérieur des rames de TER

En 2016, Wauquiez augmentait les tarifs des TER pour les pauvres et offrait la gratuité aux flics. .balise-article-modele article padding-top : 0.5rem ; padding-right : 0.5rem ; background-color : #f6f6f6 ; border-width : 2px 0px 2px 0px ; border-style : solid ; border-color : #a30006 ; margin-bottom : 1rem ;
.balise-article-modele a display : inline-block ; text-decoration : none !important ; .balise-article-modele h4 (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Quand les flics de lyon se passionnent pour les vidéo-arrestations

Cet été la mairie de Lyon a annoncé lancer plus largement des tests de vidéo-verbalisation à la Guill’ et sur les pentes de la croix-rousse. Pendant ce temps la police continue à se perfectionner dans la reconnaissance via ses équipements de vidéo surveillance. Ainsi au cours de l’été, on a pu apprendre par les différents articles de la presse locale qu’au moins 2 interpellations ont eu lieu avec l’aide du système de vidéosurveillance lyonnais. On pourra d’ailleurs remarquer qu’il s’agit à chaque fois de (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Vers une banalisation des drones policiers ?

Un article de Libération du 15 avril nous apprend qu’alors qu’une pandémie fait rage et que les moyens pour l’Hôpital public sont toujours largement insuffisants, que le ministère de l’Intérieur fait la plus grosse commande de drones de son histoire : « L’appel d’offres du ministère fixe un accord-cadre d’un montant total estimé à près de 4 millions d’euros ». Cela marque une nouvelle étape dans la mise en place d’une politique d’utilisation du drone dans une optique de contrôle et de surveillance à plus grande (...)

Brèves Logement / Squat

Pour lutter contre les squats la métropole de Lyon va dépenser des millions d’euros pour surveiller des batiments vides

Alors que des milliers de personnes dorment encore à la rue dans l’agglomération lyonnaise, la métropole préfère dépenser des millions pour installer des caméras et surveiller des bâtiments vides plutôt que de venir en aide aux gens dans le besoin.
« 1,8 million d’euros pour surveiller des salles vides ». Les élus du Groupe de Réflexion et d’Action Métropolitaine (GRAM) n’en reviennent pas. Le conseil de la Métropole de Lyon vient pourtant de voter pour un plan de « Prestations de télésurveillance et (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Le métro lyonnais, futur champion du monde de la vidéosurveillance

Vivre au quotidien scruté par un microscope d’entomologiste, comme des insectes, une impression qui se justifie de plus en plus à Lyon. Et ça ne va pas s’améliorer, loin de là. D’après Lyon Cap, qui se félicite de l’exploit, pas moins de 576 caméras vont être installées dans les rames de la ligne D :
Si le métro lyonnais est déjà équipé d’un système de vidéosurveillance, l’image captée est légèrement décalée en temps par rapport à la réalité et aucune caméra ne filme à l’intérieur des rames. Le Sytral a donc (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Le « centre national d’hypervision » Linky situé à Lyon

Le petit boîtier jaune d’ERDF destiné à enregistrer toutes les informations sur les consommations individuelles d’électricité se généralise en France depuis début décembre, mais rencontre un large mouvement d’opposition.
Si vous vous posez la question de la localisation de vos données Linky, maintenant vous le saurez. Selon le Journal du Net, « le centre national d’hypervision sera situé à Lyon », sans qu’on puisse déterminer son emplacement exact.
La gigantesque masse de données collectées sera ensuite (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Gérard Collomb lâche cent trente mille euros pour l’installation de nouvelles caméras de surveillance !

Par un beau dimanche de fin du mois de janvier, la presse locale lyonnaise nous informe que l’empereur Collomb ne sachant pas quoi faire de tout notre argent va lâcher cent trente mille euros pour l’installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance !
La ville compte pourtant déjà plus de 400 caméras publiques et à aussi accès au 163 caméra des gares de la SNCF (ne parlons même pas des caméras privées, le site non exhaustif http://lyon.sous-surveillance.net/ comptabilise à lui seul, plus de 2000 (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Vaulx-en-Velin triple le nombre de caméras surveillant les habitants

Et hop, une cinquantaine de petits yeux policiers de plus dans les rues vaudaises. La municipalité vient de voter le quasi triplement des caméras, d’ici deux ans, en augmentant son dispositif de surveillance d’une cinquantaine de caméras. Il y en avait 37 jusqu’à présent.
Pionnière dès 1997, sous l’ère Charrier (PC), de l’observation discrète et à distance des passant·es, la ville a décidé au printemps de miser sur le tout-sécuritaire. Gros budget de vidéosurveillance, recrutement d’opérateurs, raccordement (...)

Brèves Surveillances / Fichages

L’Assemblée nationale vote la surveillance de masse !

Le projet de loi relatif au renseignement a été adopté hier à l’Assemblée nationale malgré l’opposition massive et transpartisane qui s’est élevée contre les dispositions liberticides contenues dans le texte. Par 438 votes pour, 42 abstentions et 86 votes contre le projet de loi, les représentants ont donné au Premier Ministre le pouvoir de surveiller massivement et sans contrôle la population française.
Le projet de loi sur le renseignement, présenté en procédure d’urgence le 19 mars dernier par le (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Les caméras de vidéosurveillance de Lyon accessibles sur le net....

Caméras de surveillance piratées : Lyon pas épargnée
C’est le paradis des voyeurs. Récemment, le site insecam.com a été lancée. Selon Zdnet, il s’agit d’un site créé par des personnes non identifiées ayant réussi à pirater [1] plusieurs dizaines de milliers de caméras de vidéosurveillance. La tâche leur était rendue aisée par le laxisme des propriétaires des caméras qui se contentent souvent de mots de passe assez simples.
En France, près de 33 000 caméras sont consultables. Et Lyon, qui n’est pas épargnée (...)

Brèves Surveillances / Fichages

La police lyonnaise met la main sur les 163 caméras des gares SNCF

On apprend dans LyonMag que la SNCF et la préfecture de Lyon « ont signé ce mercredi une convention permettant à la police d’avoir accès aux images diffusées par la SNCF du Rhône » :
À Lyon, les gares Part-Dieu, Perrache, et Jean Macé sont équipées de 163 caméras de vidéosurveillance. Pour Stéphane Rouvé préfet délégué à la sécurité, il s’agit d’une aide très pratique : "La vidéosurveillance est un outil utile pour les forces de l’ordre, il permet de nous aider à retrouver des agresseurs. Cette signature vient (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Nouvelle épidémie de vidéosurveillance à Lyon

152 nouvelles caméras de vidéosurveillance à Lyon, c’est ce qu’annonçait lundi Le Progrès qui a su trouver la bonne personne pour analyser impartialement ce déploiement : l’adjoint à la sécurité de Collomb.
Rue89Lyon fait le point sur ce nouveau plan bien plus inquiétant que ce qui était déjà prévu :
Aujourd’hui, on compte 262 caméras de vidéosurveillance installées par la Ville de Lyon. Mais d’ici les prochaines élections municipales, leur nombre va fortement augmenter à Lyon, avec l’ajout d’environ 152 (...)

Brèves Surveillances / Fichages

Procès pour récidive de refus de fichage ADN. Appel à rassemblement

Appel à rassemblement demain mardi 12 mars à 14h devant le palais de justice rue Servient en soutien à une copine qui passe demain en procès pour récidive de refus d’ADN
Lors de son premier procès et en ce qui concernait le refus de prélèvement biologique et de fichage elle a écopé d’un mois ferme pour refus de fichage
qui ont par la suite été transformés en jour amendes. Ces jours amendes ont été payés.
Pour rappel le refus de fichage ADN est considéré comme un délit que nulle peine, même effectuée, (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info