Répression - prisons

A lire sur d’autres sites Écologie / Anti-productivisme

Pour que cesse le confinement de notre lutte et de nos amitiés

Ce texte, publié sur le blog Nous sommes tou-te-s des malfaiteur-euse-s, est porté par des personnes mises en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur des militants de Bure. Il a été rédigé par le biais de complexes allers-retours du fait de leurs contrôles judiciaires qui les obligent à « s’abstenir de rentrer en relation » entre elles. Par cette tribune, publiée également sur Reporterre et Mediapart et faisant suite à une enquête en trois volets elles souhaitent se réapproprier tant bien que mal une expression collective face à cette répression atomisante.

Bure
A lire sur d’autres sites

Etat d’urgence sanitaire : l’ordre social quoiqu’il en coûte

Depuis le mois de mars on assiste au déploiement d’un arsenal de mesures destiné à enrayer la propagation du covid-19. Bien loin de concerner le seul champ médical, ces mesures impliquent des transformations profondes du fonctionnement des institutions étatiques, et notamment judiciaires. L’état d’urgence sanitaire instaure un État autoritaire, anéantit les droits de la défense et exacerbe le réflexe sécuritaire. Dans ce contexte, les groupes de défense collective et legal teams restent actifs pendant le confinement pour ne laisser personne isolé·e face à la police et aux juges.

Mémoire Travail / Précariat / Syndicalisme

Les Martyrs de Chicago - aux origines du 1er mai

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340 000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.
Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C’est alors qu’une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

Infos locales

A Vaulx-en-Velin, la police pousse la population à bout

Dans la nuit du 27 au 28 avril 2020, le commissariat de police de Vaulx-en-Velin a été pris pour cible par des habitant.es en colère. Selon la préfecture cela serait une riposte suite à « l’arrestation d’un dealer plus tôt dans la journée ». Les témoignages locaux évoquent, eux, une autre histoire : celle d’une pression de plus en plus forte des flics sur le quartier. L’après-midi du 27 avril a représenté son point culminant, avec l’agression et le gazage sans sommation des habitant.es du Mas-du-Taureau par des forces de « l’ordre ».

Infos locales Migrations / Sans-papiers

Fermons les CRA, covid ou pas !

Il y a un mois, dans le contexte du Covid, 4 associations qui gèrent les prisons pour étrangerEs (CRA) ont lancé un appel à la fermeture temporaire des CRA. Cette fermeture a pour but de préserver leurs salarieEs. Ce n’est clairement pas par souci des prisonnierEs qu’iels ont elleux-mêmes enfermé.
Covid ou pas, à bas les prisons et les frontières, et solidarité avec touxtes les prisonnierEs

Infos locales

Témoignages de contrôles et violences policières par temps de confinement à Lyon et ailleurs

Le confinement, c’est la police qui tient la rue pendant que nous sommes sommés de la déserter. Tout l’arbitraire du pouvoir policier s’y déploie encore plus allègrement que d’habitude : vérification des courses illégale, remarques absurdes sur la légitimité ou non d’un déplacement, racisme exacerbé, passage à tabac et garde-à-vue (sans forcément de déferrement, en guise de punition). Suite à l’appel à témoignages publié il y a un mois, petit passage en revue des anecdotes et témoignages reçus, dans la région lyonnaise mais aussi ailleurs en France.

A lire sur d’autres sites

Rétablissement immédiat des parloirs… ou amnistie générale !

Les visites ont été supprimées le 17 mars, privant les prisonniers et les prisonnières de tout contact avec leur famille — sans aucune justification sensée, puisque les surveillants entrent et sortent quotidiennement, sans parler des mandats de dépôt qui continuent à être prononcés et amènent tous les jours des personnes de l’extérieur en prison. Après plus d’un mois de suspension des parloirs L’Envolée, avec tous les prisonnier.es qui ne cessent de le répéter, exige leur rétablissement immédiat.

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Violence policière à Calais : plus de 20 personnes agressées depuis le 26 mars

De nombreuses violences policière sont commise par une compagnie de CRS envers la communauté Érythréenne de la Jungle de Calais. Depuis le début de la crise sanitaire, ils ne nous consisère même plus comme des êtres humain. Nous sommes des Monkey... Du 26 mars au 14 avril, c’est ainsi plus de 20 personnes qui ont ainsi été molestées par ces CRS.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 103 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info