Analyse et réflexion

Analyse et réflexion Répression policière

Les poids et les mesures

Le 28 février 2017, les socialistes votaient la dernière loi sécuritaire du quinquennat Hollande. Une série d’articles qui étendaient à l’ensemble des forces de l’ordre les règles d’ouverture du feu, jusque là dévolues aux gendarmes, qui leur permettaient d’allumer tout contrevenant pour refus d’obtempérer. Un genre de permis de tuer qui les autorisait à tirer sur un véhicule en fuite qui aurait pu, dans cette dimension ou une autre, mettre en danger la vie d’un quelconque pandore.

Analyse et réflexion Répression policière

7 péchés capitaux de la police lyonnaise #5. « le problème (de l’impunité) de la police, c’est la justice »

Les syndicats de policiers ont bien raison de dénoncer le laxisme de la justice… en ce qui les concerne. A Lyon, un seul magistrat contrôle l’ensemble de ces affaires : un véritable « Monsieur Classement sans suite ». Son activité est surveillée de près par sa hiérarchie, probablement jusqu’au Gouvernement lui-même.

Analyse et réflexion Répression policière

Deux ans de plaintes contre la police en manifestation à Lyon : la fabrique de l’oubli

Alors que la loi « pour une sécurité globale » entend supprimer toute trace médiatique des violences policières, le Comité contre les violences policières de Lyon publie, deux ans après la première manifestation de Gilets jaunes le 17 novembre 2018, une enquête qui montre que cet aveuglement programmé concerne aussi, au premier chef, la justice. Il n’y a pas de « vérité » sur les violences policières s’il n’y a pas d’enquête effective, et la pratique prouve qu’il n’y a pas d’enquête s’il n’y a pas d’images.

| 1 | 2 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info