A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites

Confinement à deux vitesses, pendant et après

Le confinement ne doit pas être une mesure de classe, nous ne sommes pas tous égaux face à cette mesure. Ce sont toujours les mêmes qui paient les pots-cassés, le gouvernement va profiter de la crise pour abattre encore plus d’acquis sociaux. Il faut exiger maintenant ! Texte publié initialement sur Dijoncter.info

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

En luttant contre le virus, transformer la société

Depuis que l’épidémie de coronavirus a atteint la France, le gouvernement n’a cessé d’osciller entre des mesures d’endiguement – qui sont allées crescendo – et la volonté de préserver les profits des entreprises, en autorisant la continuité du travail dans des secteurs non essentiels.
L’Union communiste libertaire, réunie en conférence exceptionnelle le 17 mars, pense qu’il faut inverser les priorités. La pandémie oblige à des mesures qui doivent nécessairement contrarier les capitalistes. Et qui prouveront que la société et l’économie peuvent tourner de façon radicalement différente.

A lire sur d’autres sites Salariat - précariat

Les précaires ne sont pas de la chair à patron

La crise sanitaire est bien installée. Elle s’ajoute à une crise sociale ininterrompue. De nombreuses travailleuses et travailleurs enchaînent les périodes de chômages, les contrats d’intérim, les CDD et les petits boulots non-déclarés. Depuis des décennies, le code du travail est cassé, les règles sont assouplies pour les patrons. Aujourd’hui, les travailleuses et les travailleurs les plus précaires le payent, se retrouvant en première ligne, non seulement pour gérer la crise, mais aussi pour... continuer à faire tourner le capitalisme.

A lire sur d’autres sites Éducation - partage des savoirs

Covid-19 dans l’éducation : cacophonie et mise en danger

Un ministre qui dit le matin que les écoles ne fermeront « jamais »… et un président de la République qui annonce le contraire le soir-même. C’est ce qu’il s’est passé le 12 mars.
Et ça en dit long sur le degré d’impréparation des autorités administratives de l’Éducation nationale, avec ce que cela signifie en termes de mise en danger !

A lire sur d’autres sites Syndicalisme-mouvement ouvrier

Contre l’épidémie, droit de retrait général !

Les annonces de Macron puis de Castaner le 16 mars mettent en place un confinement du pays pendant au moins 15 jours. Un confinement vraiment ? Mais non ! Car aller travailler reste obligatoire, même dans les secteurs non essentiels. Cette mesure irresponsable, prise par les soutiens du patronat, n’est pas étonnante. Elle participera à continuer à propager l’épidémie et à surcharger les hôpitaux. En réalité, pour contrer l’épidémie, nous ne pouvons compter que sur notre classe.

A lire sur d’autres sites Droits sociaux - santé - services publics

Sans papiers, SDF, face à la précarité : la solidarité ou la mort

Avec le Coronavirus comme le reste de l’année, les personnes sans-domicile comme les sans-papiers restent les grand.es oublié.es. Encore une fois l’Etat néglige complètement les populations que le système capitaliste met à la marge. Celles-ci déjà fragilisées sont pourtant celles qui font le plus face aux risques sanitaires, et qui rencontrent le plus de difficultés lorsqu’il est question d’accès aux soins, à l’hygiène, au logement ou à la nourriture.

A lire sur d’autres sites Salariat - précariat

Aide à domicile et coronavirus : être protégé et se protéger !

La crise sanitaire que nous traversons impacte tous les professionnels du soin et tout particulièrement les centaines de milliers de salariés de l’aide à domicile et des services à la personne. Depuis quelques jours, nos syndicats sont confrontés à la détresse de salariés de ce secteur, du fait de l’inertie ou de la désinvolture de leur employeur.

A lire sur d’autres sites Droits sociaux - santé - services publics

#Restonsàlamaison mais ne restons pas silencieux !

Ce texte est la traduction pour dijoncter.info du texte italien #Rimaniamoacasa ma non rimaniamo in silenzio paru sur infoaut.org. Il est écrit par un groupe de quartier, et est sorti au lendemain d’une déclaration du premier ministre Conte à propos des mesures de confinement. En plus de nous apporter quelques nouvelles d’Italie, sa lecture nous a donné quelques perspectives de lutte collective en ces périodes compliquées.

A lire sur d’autres sites Salariat - précariat

Congé pour garde d’enfant – dispositif pour le COVID 2019 (salariés du privé)

La fermeture de tous les établissements, de la crèche aux universités, a été décidée à partir de lundi 17 mars 2020.
Si vous êtes parent d’un enfant de moins de 16 ans (ou 18 ans si handicap) et que vous ne pouvez pas travailler en raison de sa présence à la maison, un congé spécial prévu par l’assurance maladie a été mis en place. Si vous avez la possibilité de continuer en télétravail, cette procédure ne s’applique pas.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Confinement Coronavirus : traduction de l’attestation de circulation

Attention, à partir de mardi 17/03 à midi, une attestation est obligatoire pour sortir du domicile, notamment pour travailler, les conditions de sorties se sont encore durcies depuis le 24/03. Modèle d’attestation à télécharger avec traductions en différentes langues : anglais, italien, tamoul, turc, roumain...

A lire sur d’autres sites Salariat - précariat

Chomage partiel et/ou technique – Dispositif pour le COVID 2019

Dans le cadre des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, certaines entreprises sont amenées à interrompre leur activité, en particulier celles qui font l’objet d’une obligation de fermeture depuis lundi 16 mars 2020 (restaurants, bars, magasins…).
Les entreprises peuvent, dans ce cas, placer leurs salariés en « activité partielle » également appelée « chômage partiel ».

A lire sur d’autres sites Salariat - précariat

Exercer son droit de retrait - dispositif pour le COVID 2019

L’appel au confinement et à la précaution est encore loin d’être une réalité pour bon nombre de travailleurs.euses forcé.e.s à se rendre au travail dans les entreprises ou services y compris non indispensables. Pour la CNT-SO, les fermetures des lieux de travil non essentiels et le maintien à domicile des travailleurs-euses, avec maintien des rémunérations, doit être la norme. Cela passera par le rapport de force collectif avec les équipes syndicales. Cela passe aussi par des mesures individuelles comme le droit de retrait. Tutoriel à lire ici.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 130 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info