A lire sur d’autres sites

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

La marche des sans-papiers est de passage à Lyon

Ils sont partis le 1er mai. Ils étaient 86 le 4 mai, à Sens. Ils arriveront à Lyon le soir du 13 mai, et repartiront le 15 au matin.
Une soirée rencontres-débats-projections-fête aura lieu le 14 mai, à la Friche, avec le soutien des organisations qui préparent l’accueil. Départ des marcheurs le matin du 15.
Détails et mises à jour sur le site de Sud Education

A lire sur d’autres sites

Analyse d’un dossier d’instruction antiterroriste

Ces quelques pages traitent du dossier d’instruction judiciaire sur ce qui fut, en janvier 2008, la première affaire traitée par une juridiction antiterroriste concernant ce que policiers, juges et médias nomment « la mouvance anarcho-autonome », plus spécifiquement dans cette histoire « la mouvance anarcho-autonome francilienne ».
(à lire sur le Jura Libertaire)

A lire sur d’autres sites Contre-cultures / Fêtes

Deuxième festival de la CNT 38 les 7, 8 et 9 mai 2010 à Grenoble

Trois jours d’activités publiques et collectives, de rencontres et d’échanges de pratiques. (sur Indymedia Grenoble)
Pour la deuxième année consécutive, les syndicats de la CNT de l’Isère (38) proposent des temps d’activités publiques et collectives dans une perspective de rencontres et d’échanges de pratiques. C’est ouvert à tou-te-s, c’est gratuit et c’est au 102, rue d’Alembert à Grenoble : www.le102.org/
(sur Indymedia Grenoble)

A lire sur d’autres sites

La Grèce contre les banquiers et leur monde

Alors que les preuves des profits monstrueux de la principale banque d’affaires américaine Goldman Sachs à l’occasion de la crise des subprimes s’accumulent, la Grèce, l’une des victimes par ricochet, est la proie des banquiers requins. Les mobilisations contre les mesures du FMI appelé à la rescousse jeudi 23 avril s’amplifient. Le blog en anglais Occupied London fait un gros boulot de synthèse sur ce qu’il se passe là-bas. De nombreux articles en anglais sont également disponibles sur http://athens.indymedia.org/?lang=en
Vendredi soir, 2000 personnes ont ainsi manifesté à Athènes contre le soi-disant « plan de sauvetage » du FMI. Pour Occupied London, la guerre sociale est à son apogée. Des affiches appelant aux occupations d’usines, à la grève, aux sabotages, aux expropriations et à une aide mutuelle et solidaire des prolétaires sont collées.

A lire sur d’autres sites

Rassemblement et pique-nique solidaire à l’occasion du jugement en Appel des 9 étudiant.e.s grévistes sanctionné.e.s à Saint-Etienne

A la suite des longues grèves à l’université du printemps dernier, 9 étudiants grévistes stéphanois ont été sanctionnés par la section disciplinaire de l’Université Jean Monnet ; aujourd’hui, ils font appel devant le CNESER qui se réunira le 30 mars au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Leur comité de soutien vous invite à un rassemblement et à un pique-nique solidaire à l’occasion de leur jugement et vous informe que l’accès aux séances de jugement est public :
Rassemblement et pique-nique solidaire à l’occasion
du jugement en Appel des 9 étudiant.e.s grévistes sanctionné.e.s à Saint-Etienne
Mardi 30 Mars A partir de 9 heures

A lire sur d’autres sites

Un Flash Ball ne bave pas

Après six mois d’enquête, la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) vient de rendre ses « avis et recommandations » concernant les événements du 8 juillet 2009 à Montreuil, rapport qui a déjà filtré dans la presse.
Ce soir-là, nous manifestions contre l’expulsion de la Clinique, lieu d’organisation politique ouvert sur la ville. Ce soir-là, la police avait tiré au flashball et visé les têtes. L’un d’entre nous avait perdu un œil. Médias et politiques qualifient ce rapport de très sévère, d’accablant. Il est vrai que la commission démontre la responsabilité des policiers et la dangerosité des flashball, en s’appuyant sur quelques faits évidents.

A lire sur le tout nouveau Indymedia-Paris à qui on souhaite un bon retour et une longue route.
- La photo qui illustre l’article a été prise à Grenoble

A lire sur d’autres sites Migrations / Sans-papiers

Sur les arrestations du 15 février à Paris des présumés sérial-DABers

Le 15 février dernier à 6h du matin, 7 personnes ont été placées en garde à vue et leurs domiciles perquisitionnés à Paris dans le cadre d’une enquête sur l’agitation autour du procès de la révolte du centre de rétention de Vincennes et contre la machine à expulser.
Quelques précisions sur ces arrestations et leurs suites immédiates…

A lire sur d’autres sites

L’Université Solidaire

L’université solidaire de Saint-Etienne née pendant la grève universitaire du printemps dernier poursuit son bonhomme de chemin et propose pour le mois de mars et avril un nouveau programme d’interventions, de lectures, de projections et de débats.

A lire sur d’autres sites Résistances et solidarités internationales

Aussi longtemps que nous serons déterminés... Aucune forteresse du pouvoir ne sera invulnérable

Ils ne nous convaincront jamais, ces fanatiques de la démocratie, que la vie équivaut à la survie, que le travail libère, que nous devons être des esclaves dociles dans les rouages dentés d’une machine globalement basée sur l’exploitation et l’oppression. Liberté pour les anarchistes Alfredo Bonanno et Christos Stratigopoulos emprisonnés en attente de leur procès depuis le 1er novembre 2009 et accusés d’un braquage de banque. Texte traduit d’une affiche trouvée sur quelques murs en Grèce, début 2010.

A lire sur d’autres sites

Chronologie mise à jour de la semaine de solidarité en cours avec les inculpés de l’incendie de Vincennes

Les 25, 26 et 27 janvier 2010 les dix inculpés de la révolte de Vincennes passeront en procès au Tribunal de Grande Instance de Paris, à 13h30, 16e Chambre, métro Cité. Une semaine de solidarité sera organisée du 16 au 24 janvier pour entre autres exiger leur relaxe, en espérant que le maximum de personnes, où qu’elles soient, s’approprient cette histoire et ce procès et y fassent écho, tant cela résonne avec les révoltes dans les centres de rétention partout en Europe et ailleurs. Cette chronologie est mise à jour grâce aux mails reçus ainsi qu’en glanant sur les différents médias.

A lire sur d’autres sites

Lettre de Diego Rios depuis la clandestinité

Que tous mes frères et sœurs de qui je m’éloigne aujourd’hui sachent que je les aime et que je sens ce qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre... Et que mes ennemis qui analysent ce texte, que ce soit pour me localiser ou écrire une réponse académique/idéologique éprouvent d’ici mon plus profond mépris pour la vie qu’ils ont choisie et qu’ils défendent. Axel Osorio, Cristian Cancino et tant d’autres... je vous envoie par ces lignes mes salutations les plus affectueuses et soyez certains que beaucoup dehors s’intéressent à votre vie et luttent au quotidien pour détruire ce qui aujourd’hui retient vos corps. Mais je crois que même la prison ne peut arrêter la lutte contre le pouvoir.
A lire sur le site de Non Fides.

A lire sur d’autres sites

Rennes dans le viseur

Le 5 décembre, à l’occasion de la marche pour les précaires et les chômeurs-es, la police a intimidé, et réprimé cette manifestation. Plus largement cela prend place dans le contexte particulier de Rennes où plusieurs manifestations ont déjà été interdites ces derniers mois.
Le déroulement de la manifestation des chômeurs et précaires du samedi 5 décembre, quadrillée dès son amorce par des armadas de bleus, aura eu le mérite d’avoir diffusé parmi tous les manifestants l’évidence que la police constitue un obstacle suffisamment encombrant pour tous ceux qui luttent.
A lire sur indymedia Nantes.

| 1 | ... | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | ... | 141 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info